Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 août 2018 3 08 /08 /août /2018 11:52

Nous sommes retournés au Bistrot d’Epicure à Castels (Périgord) découvrir la nouvelle terrasse après les grands travaux de cet hiver !

Les extérieurs ont pris de l’air. Les immenses parasols protègent du soleil (et il y en a en ce moment !).

La carte change, je devrais dire «  évolue » régulièrement. Si le menu déjeuner à 19 euros propose des plats simples et bien faits, le chef, Christophe, se lâche le soir.

La carte du soir vous permet de choisir entre 4 entrées, 4 plats principaux et 4 desserts pour 39.50 euros. Il est également possible de ne choisir qu’une entrée et un plat pour 33 euros ou un plat et un dessert pour 31 euros. Le menu enfant étant à 13 euros (pour autre chose que du jambon et des frites !). Les inconditionnels du menu périgourdin seront ravis avec le menu Périgord à 29.50 (foie gras, canette, tartelette au chocolat).

La carte

La carte

La vaisselle est fort belle quoique pas toujours pratique (les couverts tombent dedans !).

Chaque assiette (on ne sert plus au plat de nos jours !) est extrêmement travaillée. Du beau produit. Des associations fines et étonnantes comme le sorbet poivrons avec la salade de fraises ou la glace à la mangue avec les Saint-Jacques marinées.

La Crème Glacée de Tomate, Mozzarella, Coppa, Brochette de Gambas est une œuvre d’art.

Le cœur de ris de veau est fort gouteux sur les fregola sarda (genre de pâtes) bien qu’un soupçon trop cuit.

La carte des vins s’est étoffée. Elle est proposée sur une tablette électronique. Cela fait chébran  !

Brochette de gambas et foie gras
Brochette de gambas et foie gras

Brochette de gambas et foie gras

Le bistrot d’Epicure est une très belle table. La cuisine est authentique et fleure bon la passion culinaire. Le service de Marina  (la patronne) et d’un jeune homme est souriant et efficace.

 

24220 - Castels

GPS

 

 

44°51,595

 

Tel.: 05 53 30 40 95

1°03,847

Email : contact@le-bistrot-depicure.com

 

Partager cet article

Repost0
24 juillet 2018 2 24 /07 /juillet /2018 13:30

 Saint-Avit Sénieur est connue pour son abbaye, son cloître, le charme de ses ruelles… et depuis quelques années par un restaurant aux murs de pierres : La Table de Léo.

Non, Léo n’est pas le nom du patron ! c’est celui de son fils de 6 ans. Lui, c’est Florent Reversat !

Avec son épouse, ils ont créé une ambiance autour d’une cuisine finement travaillée. Des produits locaux dont Florent est fier d’afficher le nom des producteurs sur la carte du restaurant.

Le menu plaisir propose une entrée, un plat et un dessert pour 33 euros. La carte des vins  met en avant les vins du pays.

Tartelette autour du canard

Tartelette autour du canard

La tartelette autour du canard est une fête à elle toute seule ! du magret séché, de la truffe d’été. Une grande variété de condiments et un surprenant sorbet au vinaigre balsamique. Une explosion de saveurs

Le saumon confit est gouteux, moelleux sans être gras.

Le Teychou du Pér

Le Teychou du Pér

Nous suivons avec la pièce de bœuf de Salers. Cuisson parfaite ! et le Teychou du Périgord…là encore, l’assiette est fort belle ! le filet mignon bardé de lard est fondant . les tout petits légumes… un régal et quel travail !

La table de Léo à Saint-Avit Sénieur

Pour le dessert j’ai craqué pour la pêche pochée  caramélisée au sirop. On est fort loin de la pêche bouillie en boite ! Il faut dire que Florent a été quelques temps pâtissier au Vieux Logis de Trémolat.

La pâtisserie est la plus difficile des écoles. Elle ne tolère pas l’à peu près.

La pêche arrive donc sur la table, dorée,  enrobée de caramel croustillant . Le sirop est dans un joli flacon à côté.  

Il faisait chaud, nous étions sur la terrasse, au pied de l’abbaye. Une bouteille de rosé de la Vieille Cure (50 cl) à 13 Euros nous a accompagnés tout au long de ce repas.

Je n’ai pas décrit tous les plats dégustés…faites-vous plaisir ; allez-y !

Merci à Florent, son épouse, aux  apprentis de cuisine et aux dames de service qui nous ont permis de vivre une si belle soirée.

Le Bourg, 24440 Saint-Avit-Senieur, France

+33 5 53 57 89 15

 

Partager cet article

Repost0
15 janvier 2018 1 15 /01 /janvier /2018 14:10

La Ville de Sarlat et le Groupement des Trufficulteurs du Périgord Noir organisent depuis 7 ans, en janvier, la Fête de la Truffe.

Dans le cadre de la fête de la truffe, à l’initiative du Groupement des Producteurs de Truffes du Périgord Noir et de la ville de Sarlat, de nombreuses animations sont proposées.

Des stages sont organisés par l’Académie culinaire du foie gras et de la truffe. Ouverts à tous, ils sont destinés à apprendre ou à perfectionner son savoir faire culinaire.

Temps fort de l’Académie culinaire du foie gras et de la truffe, le Trophée Jean Rougié accueille de jeunes talents de la cuisine française. Ce concours est placé sous le contrôle d’un jury prestigieux composé de chefs étoilés.

 

Académie culinaire
du foie gras et de la truffe
Mairie de Sarlat
1 place de la Liberté
BP 163
24205 Sarlat Cedex
Tél. 05 53 31 53 45
communication@sarlat.fr

 

Académie culinaire

Académie culinaire

 

Le samedi 20 janvier 2018, Régis Marcon ( qui a concocté le meilleur repas de notre vie à Saint-Bonnet le Froid)  présidera la neuvième édition du Trophée Jean Rougié avec des chefs du monde entier, étoilés et Bocuse d’or, d’argent ou de bronze.
 

 

Le chef du  Saint-Martial  (Jean-Marc Réal)  y sera présent et proposera à cette occasion un menu truffes-truffes-truffes.... à son restaurant sis à St Martial de Nabirat ( Dordogne).

tél : 05 53 29 18 34

Le menu truffes du St Martial

Le menu truffes du St Martial

 

Académie culinaire
du foie gras et de la truffe
Mairie de Sarlat
1 place de la Liberté
BP 163
24205 Sarlat Cedex
Tél. 05 53 31 53 45
communication@sarlat.fr

Partager cet article

Repost0
3 janvier 2018 3 03 /01 /janvier /2018 10:02

Saint-Martial de Nabirat se niche  pas très loin de Sarlat et de Domme en Dordogne. Une église, quelques commerces, un restaurant... Le Saint-Martial.

Deux petites salles d’une quinzaine de couverts chacune. Une déco contemporaine. Une carte de vins qui s’ouvre depuis des vins locaux (Domaine de la Voie Blanche produit  à côté de chez nous, aux crûs de La Romanée Conti) …

Et puis un chef. Jean-Marc Real. Si inventif. Si talentueux. Si discret.

Chaque assiette est un concentré de saveurs, de cuissons différentes, de consistances complémentaires. Ici, le produit est seigneur, roi. Tellement respecté et mis en valeur.

Chaque plat est composé de plusieurs préparations qui chacune demanderait des journées de travail à un cuisinier amateur, si toutefois il en avait l’idée ! Soucis du détail , de la présentation...

Imaginez un cube d’un centimètre de foie gras mi-cuit, avec , au milieu une tranche fine de Nori, recouvert d’une couche de gelée de teri yaki  proposé en amuse-bouche … ça change des cacahuètes salées ! Ou bien une minuscule crème brulée au cœur d'une tranche d'ananas rôtie pour accompagner un dessert....

Valérie, son épouse, fait le lien entre la cuisine et les salles. Elle dirige avec sourire et humour les deux salles,   conseille les vins, explique les recettes.

Tout en privilégiant la production locale, Valérie et Jean-Marc visitent la France en basse saison à la rencontre des producteurs… parmi les meilleurs. Cela va du vigneron  au producteur de fromages en passant par les volaillers et les maraichers. Rien ne rentre par hasard dans la cuisine.

 

Restaurant Le Saint-Martial
Le Bourg, 24250 Saint-Martial de Nabirat
Dordogne Périgord Noir
Téléphone : 05 53 29 18 34
 

Assez parlé ! voici quelques photos d’un  fabuleux repas récent.

Huitre en gelée de cresson, cube de foie gras au Nori, Gravelax de saumon au safran

Huitre en gelée de cresson, cube de foie gras au Nori, Gravelax de saumon au safran

Homard à la betterave, carpaccio de langoustine dentelle à l'encre de seiche

Homard à la betterave, carpaccio de langoustine dentelle à l'encre de seiche

Filet de St pierre au caviar de Neuvic sabayon au Champagne, crémeux de chou fleur

Filet de St pierre au caviar de Neuvic sabayon au Champagne, crémeux de chou fleur

Noisette de chevreuil croustillante aux marrons, purée de coings, légumes oubliés

Noisette de chevreuil croustillante aux marrons, purée de coings, légumes oubliés

Aisy cendré, Curé natais,Abbaye e Citeaux

Aisy cendré, Curé natais,Abbaye e Citeaux

Autour de l'ananas

Autour de l'ananas

Partager cet article

Repost0
28 août 2017 1 28 /08 /août /2017 12:29
Le Malo - Esprit et belle cuisine du Périgord

Nous l'avons rencontré lors d'un vide-grenier. Je dis " rencontré" car un tel ouvrage ne se" trouve" pas ; c'est lui qui vient vers vous. Il vous prend par la main pour faire un bout de route ensemble, il vous accompagne, vous montre parfois le chemin...

De la gourmandise, de la sagesse, de la truculence à la rabelaisienne,de la générosité et quelle leçon de vie !

L'ouvrage de Jean-Paul Malaurie reprend des recettes publiées dans son précédent opus ' Ma cuisine des quatre saisons", mêlées de chroniques éditées dans le "Journal du Périgord" et de réflexions tendres, fortes et remplies d'humour.

Le tout est illustré par Jacques Hurtaud et préfacé par Roland Mazère, le grand chef de restaurant " Le Centenaire" aux Eyzies.

Voici comment Jean-Paul Malaurie décrit son Périgord :

"Pourquoi pensez-vous que notre ancêtre Cro-Magnon ait choisi le Périgord et les rives de la Vézère  comme lieu de vie ? Pourquoi bien plus tard les grands chefs de bande ont-ils érigé tant de forteresses tout au long de la belle Dordogne ?

Les premiers ont trouvé le gîte et le couvert. Au dessus de la vallée, le gibier abondait, cerfs ,rennes, ours, aurochs et mammouths. Au creux des falaises, des grottes profondes abritaient le pépé et sa famille. La rivière regorgeait de poissons. L'Homo sapiens et l'Homo habilis avaient affiné leur savoir et pouvaient confectionner pointes et flèches, harpons,haches, et tout un arsenal de chasse et de pêche. Ils se partageaient de temps en temps un beau mammouth. Bien sûr, celui qui tombait sur la trompe faisait la gueule mais tout finissait par s'arranger.

Plus tard, les châtelains se firent un peu la guerre mais sans plus. Ils rackettaient les bateaux qui naviguaient sur la Dordogne, tout  à l'insu du roi de France qui savait à peine où se trouvait le Périgord et se gardait bien d'y mettre les pieds tant il redoutait d'être bombardé de truffes bouillantes et de foie gras fondu. Tout ça était pour le mieux dans le meilleur des mondes car, en plus de tout ça, le Périgord était le pays du bien vivre et de la bonne chair..., et il le reste encore aujourd'hui ..."

Jean-Paul Malaurie est décédé en 2004 à 60 ans. Si nos chemins ne se sont pas croisés, je l'imagine parfois sortir d'un conte de Daniel Chavaroche pour nous préparer une poêlée d'écrevisses....

 

Partager cet article

Repost0
7 août 2017 1 07 /08 /août /2017 17:00

Depuis sa création, en 1988,  sur les coteaux voisins,  par la famille Villefer, la laiterie périgourdine PECHALOU a élargi son offre et développé son marché.

Peut-être vous souvenez-vous de notre article de 2012 ?

Stéphane et son camion

Stéphane et son camion

Stéphane et son camion se posent sur nos marchés et proposent yaourts, crèmes dessert et fromages.

Mardi : Marché de Cénac

Mercredi : Marché de St Cyprien ( en saison uniquement)

Jeudi  : Marché de Lalinde puis au marché gourmand de St Cyprien le soir

Vendredi  : Devant la laiterie PECHALOU de St Cyprien ( de 10h30 à 13 h)

Samedi : Marché de Belvès

Les fromages proviennent de la fromagerie familiale BAECHLER du Temple sur Lot en Lot et Garonne.

La gamme s'est élargie sans bémol. Des parfums nouveaux ( mangue), parfois audacieux ( violette) . Une nouvelle marque commerciale est née " LAITERIE DU PERIGORD" qui regroupe les produits BIO ( on les trouve notamment dans les bio-coops) .

PECHALOU du Périgord dans le yaourt !
PECHALOU du Périgord dans le yaourt !

Et toujours le plaisir de déguster un yaourt artisanal  avec la pellicule de crème sur le dessus !

Stéphane anime, propose, explique...tiens, la différence entre un yaourt étuvé et un yaourt brassé ! ça ne saute pas à nos yeux danonisés.

 

"Pour faire un yaourt étuvé Péchalou il faut : du  lait entier des vaches de Dordogne pour l’onctuosité, des levains traditionnels pour la texture et du sucre et des arômes pour le goût.

Le lait arrivé à la laiterie est mis en cuve puis mélangé avec les différents ingrédients : il est chauffé pour être pasteurisé en cuisson lente, ce processus artisanal minimise l’action mécanique pour préserver au maximum toute l’intégrité de notre bon lait.

La température de la préparation est ensuite descendue à 40° pour permettre l’intégration des ferments et la mise à chaud en pot.

Les yaourts sont stockés en étuve pendant 4 à 6h, se forme alors une texture fine et légère comme dans les yaourts d’antan.

Ils sont ensuite mis en frigo avant de prendre nos routes de campagnes pour arriver sur vos tables.

Nos yaourts sont au lait entier non homogénéisé et sont reconnus pour leur bon goût lacté et crémeux. Notre fabrication très peu mécanisée se constate dès l’ouverture des pots par cette savoureuse remontée de crème en surface que seule une fabrication artisanale peut offrir."

 

Alors que pour le yaourt brassé, tout se passe dans la cuve où est ajoutée la purée de fruits ...

On vit mieux maintenant que l'on sait !

Stéphane parle yaourt

Stéphane parle yaourt

Faites comme nous, faites-vous plaisir ! Les produits PECHALOU sont référencés dans de nombreuses grandes surfaces.

PECHALOU un jour ! PECHALOU toujours !

Partager cet article

Repost0
27 juin 2017 2 27 /06 /juin /2017 15:44

Depuis 2014, nous  mesurons l’évolution de la cuisine de ce jeune chef au restaurant " La table de Léo"  , Florent Reversat , et sa compagne, Servane Daudet.

Quelques tables à l’intérieur, une belle terrasse sous les parasols au pied  de l’abbaye de Saint-Avit Sénieur ( dont nous reparlerons prochainement !).

Après une semaine de canicule, la température s’est un peu calmée et nous permet de déjeuner sur la terrasse.

En semaine un menu du jour (3 plats) est proposé à 20 euros ainsi qu’un menu plaisir à 32 euros.

 

foie gras à la gelée de sangria et fraises

foie gras à la gelée de sangria et fraises

En ce samedi, c’est  menu plaisir….

Nous nous laissons tenter par le foie gras à la gelée de sangria aux fraises. Original, parfaitement cuit et un nem de gambas fabuleux proposé hors menu. Les assiettes  sont  belles.

Le filet de bœuf de Salers ( supplément de  5 euros)  avec  une poêlée de pommes de terre et compotée d’oignons et le magret de canard sauce caramel et vanille. Les sauces accompagnent délicieusement sans écraser le goût des viandes.

 

Nem de gambas

Nem de gambas

C’est La Mirabelle ( Bergerac du Domaine de la Jauberty) qui nous permet de débuter le repas et la Gloire de mon Père ( Bergerac du Domaine de Conti en 50 cl) qui le termine.

Nous attendions mieux du macaron aux griottes qui est toutefois très correct.

Florent Reversat privilégie les producteurs locaux dont le nom figure sur la carte.

La carte des vins propose un beau choix de vins de Bergerac.

 

Magret de canard

Magret de canard

 

Un B I B gourmand de Michelin vient de récompenser cette très belle table.

Mais alors, pourquoi "la table de Léo "? !!!....  Allez lui demander...et régalez-vous !

Tél :  05 53 57 89 15 

Partager cet article

Repost0
16 décembre 2015 3 16 /12 /décembre /2015 11:31

Vous en réviez, nous  vous l'offrons (en photo)...

Nous avons demandé quelques conseils sur  ce flacon mythique....à Emmanuel Delmas , un sommelier comme nous les aimons,

 

Emmanuel allie  passion et compétence à la disponibilté !

A lui la parole :

Certes un foie gras, merveilleux pourrait l'accepter aisément, à la condition de le servir en entremets après le fromage, ou le plat et avant le dessert.

Ainsi, le vin sera mis en exergue.

Toutefois, j'aime à penser qu'un grand vin, tel que château Yquem, se suffit toujours à lui-même.

Ainsi, nul besoin de le marier, dégustez le, avec vos plus grands amis, et parlez en des heures durant, décryptez le, devinez le, aimez le, en prenant le temps d'en apprécier la moindre goutte.

Ce sont ces instants de répit, de calme, de sérénité, qui font un moment unique. Soyez attentif, détendu, et curieux.

Laissez le temps au vin de s"ouvrir, de prendre confiance en vous, et votre compagnie, timide qu'il est à l'ouverture.( bien que...)

Alors ? un foie gras en entremets suivi d'un dessert tendre, tel une tarte tatin, par exemple, ou le savoureR tranquillement à plusieurs, en prenant le temps...?

J'opte pour la seconde solution...et c'est à ce moment précis que vous songerez à le marier. L'échange aura lieu, et ce moment deviendra unique.

S'agissant de la température de service, il ne faut surtout pas glacer ce vin magique.

La température idéale à mon sens est 10 à 12°, soit la température d'une cave fraiche. Les arômes, ou plutôt le bouquet, doit pouvoir s'exprimer au mieux.

La bouteille doit être ouverte, 15 minutes à l'avance, mais déguster du château d'Yquem est un rare moment, qui permet échange, découverte, et plaisir, il est facile de rester 3 heures à le contempler, l'admirer, l'apprécier.

Ouvrez la bouteille, servez un petit verre à chacun, et parlez-en, pendant ce temps, il s'ouvrira un peu plus, à chaque instant.

Idéalement, Yquem a besoin de 2 heures avant de s'offrir entièrement.

Partager cet article

Repost0
14 décembre 2015 1 14 /12 /décembre /2015 09:01

Pour cette recette, préférez le foie gras de canard du Périgord ( IGP ) !

 

Voici venir le temps du gras ( non, pas celui qui se glisse, disgracieux mais parfois apprécié, là où on ne veut pas ! mais celui des oies et des canards) !!

Nous préférons le canard, on le trouve plus facilement maintenant que l'oie, il est un peu moins cher aussi !


Voici comment nous préparons la terrine de foie de canard  mi-cuit !


Je vous épargne l'attrapage du canard qui n'a rien à voir avec la chasse à la galinette cendrée...
 

Une belle terrine conviendra à 12/14 personnes. Je vous laisse faire la règle de trois si vous essayez de préparer la terrine pour un nombre de personnes différent; ( n'oubliez pas la retenue !)

 

2 foies de 500 g chacun ( soit environ 1 kg de foie)

18 g de sel plus 1 cuillère de gros sel pour le trempage

1/2 cuillere à café de poivre ( plutôt le blanc qui est plus discret dans la terrine)

1 cuillère à café de sucre en poudre ( qui va glacer la terrine)

1/2 cuillère de 4 épices et un peu de noix de muscade rapée


Séparez les lobes des foies à la main aidez vous d'un petit couteau pointu ( attention ! c'est du foie gras pas une miche de pain !). Enlevez  les traces de fiel.

Coupez  les pointes des lobes avec le couteau ( environ 2 cm). Plongez les lobes ( et les bouts que vous venez de couper)  dans un grand saladier d'eau glacée avec une cuillère à soupe de gros sel. Un film plastique et hop, au frigo pour 6 heures mini. le fait d'avoir coupé le bout des lobes va permettre au sang de s'échapper, attiré par l'eau salée ! et oui , les astuces sont offertes  aujourdhui !


Sortez les foies et épongez les ( toujours très doucement), avec le petit couteau retirez les vaisseaux sanguins. Il vaut mieux en laisser que de massacrer les foies !


Dans un petit bol, mélanger les 18 g de sel, le poivre, le 4 épices et le sucre,. saupoudrez ce mélange sur les lobes, je sais , ça donne l'impression d'en mettre beaucoup, n'hésitez pas ! faut tout mettre !

placez les lobes ainsi parsemés dans la terrine de cuisson, bien rangés et tasser un peu !

recouvrez d'un film plastique et remettez au frigo pour 12 heures ( si vous êtes pressés, allez au mac do !)

Sortez la terrine du frigo et recouvrez la d'une feuille de papier sulfurisé de la forme de la terrine. Tassez bien le foie.

Préchauffez votre four à 120/130 degrés. Placez la terrine dans un grand plat ( bain marie). Vous pouvez mettre une feuille de papier sulfurisé au fond du plat pour éviter les éclaboussures lors de la cuisson.

Remplissez le plat d'eau bouillante ( attention pas la terrine :!) mettez au four. Là , il faut laisser entre 30 et 45 minutes....


Sortez la terrine de temps en temps, mettez l'index dedans, le foie doit être tiède mais pas très chaud. il peut même y avoir quelques zones plus fraîches. Pour moi le foie est cuit, cetains peuvent le laisser un peu plus ; il risque de partir en huile.


Versez le contenu de la terrine dans un égouttoir à nouilles placé sur une assiette pour récupérer le jus.

Brassez les foies dans l'égouttoir avec un léger coup de poignet ( pas avec une cuillère) et remettez les foies dans la terrine. Ceci permet d'éviter les traces noires qui contournent les foies. Laissez reposer le jus( 10 minutes) et versez le gras ( mais pas le jus ni les impuretés) dans la terrine;  posez le papier sulfurisé dessus et tassez un peu.

laissez  "dégazer" 4à 6 jours jours au frigo......la terrine doit pouvoir se conserver une dizaine de jours.... protéger bien l'entame avec du film étirable afin d'éviter l'oxydation.

 

Il est d'usage d'accompagner la terrine d'un vin doux voire liquoreux !! c'est une erreur entretenue.

Il y a longtemps, le foie gras se servait avant le dessert comme entremet d'où le service d'un vin liquoreux. Nous aovn essayé cette formule en Alsace ( à Issembourg !) c'est interessant mais pas dans nos habitudes.

Proposez un vin blanc genre Chassagne, Pouilly sur loire, ou un vin rouge léger..Osez !


Bon appétit et merci d'avoir tout lu !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
3 février 2013 7 03 /02 /février /2013 14:33

festoie.jpg

les 16 et 17 février 2013, l'oie sera célébrée à Sarlat !

Festivités, animations,  repas pantagruelique....

 

En marge du programme habituel, (vente de produits du terroir, soupe de carcasses, animations gratuites pour les enfants, 200 oies au coeur de la ville, casse croûte périgourdin, repas gastronomique tout à l'oie...), les organisateurs proposent des animations dès le samedi, permettant aux visiteurs, nombreux pour cette occasion et souvent venus «des
quatre coins de la France», de profiter d'un week-end complet de réjouissances.

Les visites de ferme
Samedi après-midi, les fermes et les conserveurs animeront des ateliers au sein de leurs exploitations. Les participants apprendront à préparer le foie gras, à farcir des cous, se perfectionneront à la découpe de l'oie,
seront initiés aux subtilités de la confection des rillettes d'oie et du pâté périgourdin et pourront assister à une démonstration de cuisine autour
de mets à base d'oie. Sur place, les visiteurs auront également la possibilité d'acheter la matière première à prix coûtant (environ 60 euros le kilo). Cette animation est gratuite mais nécessite de s'inscrire auprès de
l'office de tourisme de Sarlat. (05 53 31 45 45)

La soirée Bodég'oie - Samedi
À partir de 19h, une grande bodég'oie sera organisée sur la place de la Liberté, animée par une banda.
Des assiettes de manchons, rillettes, aiguillettes et coeurs d'oie seront servies pendant la soirée sous chapiteaux chauffés.

Le repas traditionnel - Dimanche
À 12h30 au centre culturel : pour renouer avec la tradition inscrite dans la culture d'une gastronomie de terroir, la ville de Sarlat et
l'office de tourisme, pour la cinquième année, confient à des restaurateurs du sarladais l'élaboration d'un menu « tout à l'oie ».
760 gourmands, gourmets et nostalgiques y trouveront leur compte en dégustant une quinzaine de plats, dont le fameux foie gras d'oie… servi à volonté pour ce repas inoubliable. (45 € / personne)

Programme :

Samedi 16 février
• Découverte du marché
• À partir de 14h : Les fermes et conserveurs partenaires proposeront des animations dans leurs exploitations : découverte de la ferme,
stages de cuisine, découverte de produits à base d'oie...
• 19h : Soirée « Bodég'Oie » avec grillades d'oie animée par une banda sous chapiteaux chauffés place de la Liberté

Dimanche 17 février
• Marché primé
• Stands de producteurs et conserveurs 100% oie du Périgord - Place
de la Liberté
• 200 oies adultes présentes au coeur de la ville
• Découverte des oisons - Place Boissarie
• Ateliers calligraphie et peinture sur oeuf d'oie pour enfants et adultes
• Jeux traditionnels
• Casse-croûte périgourdin : vente de rillettes, confits et autres spécialités du terroir, cuisinés sur place ( à partir de 12h )
• Démonstrations de découpe d'oie ( 10h - 11h - 15h )
• Soupe de carcasses à savourer gratuitement sur la place de la Liberté dès 11h
• À 12h30 : repas traditionnel au centre culturel et sous chapiteau

Dates de la manifestation

                                                                                    Du 16/02/2013 au 17/02/2013

Lieu de la manifestation

                                                                                                    Place de la Liberté
                                                                                           24200 SARLAT-LA-CANEDA

Contact

Office de Tourisme de Sarlat
Tél. +33 5 53 31 45 45
Fax. +33 5 53 59 19 44
Site Internet
Office de Tourisme

 

Réservation

Site Internet

Partager cet article

Repost0