Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
31 août 2018 5 31 /08 /août /2018 08:33
La filature de BELVES appelle aux Bénévoles le 10 septembre 2018 pour astiquer !

Nous passons de temps en temps visiter cette ancienne filature située dans le bas de Belvès.

Lors de notre récente visite, les extraordinaires machines endormies depuis trop longtemps commençaient à souffrir de l'inactivité. Avec le temps  qui file, elles rouillent... maladie de l'oubli.

Clairianne et son équipe ont décidé d'organiser une journée dérouillage, astiquage, graissage.

Les bénévoles sont attendus le Lundi 10 septembre à partir de 10 heures pour brosser, toilémeriser, huiler...

L'association Le Fil du Temps prévoit des grillades...et reprises des activités l'après-midi.

Téléphoner à Clarianne pour annoncer votre venue !

Tel. : 05.53.31.83.05

 

 

 

Action Beauté pour les machines de la Filature

Combattre la rouille, faire briller les engrenages.
Les très belles machines à carder, à filer et à retorde de la Filature de Belvès ont besoin d’une remise en beauté. La rouille s’est déposé sur les galets du Renvideur, les guides-fils de l’Assembleuse ont perdu de leur éclat, et les courroies de la Carde sont desséchées…
C’est pourquoi l’équipe de la filature sollicite votre aide pour frotter, brosser et graisser.

Journée conviviale
Cette Action-Beauté se déroulera le 10 septembre 2018 toute la journée de 10h à 12h30 et de 14h à 17h.
A 9h30 accueil avec un café et distribution des tâches. A 10 h début des travaux jusqu’à 16h. Repas de 12h30 à 14h. Le repas du midi se fait selon le principe de l’auberge espagnole. Les grillades sont offertes par l’association « Au Fil du Temps ».
La journée se clôturera par une visite guidée vers 17h.

Mettre en route la Carde
Avec M. Hocmelle, ancien mécanicien sur des machines de papeterie, nous avons ce rêve en commun de faire tourner la machine la plus imposante de la Filature de Belvès : la Carde. Nous avons besoin de votre aide pour préparer cette remise en route : il faut graisser et nettoyer la Carde et installer les grilles de sécurité. Si tout va bien la carde tournera pour les Journées du Patrimoine auxquelles vous pouvez participer en VIP pour parler de votre travail de mise en valeur.

Découvrir d’une autre façon
Venez nombreux et nombreuses pour découvrir sous un nouvel angle notre manufacture, et admirer les rouages et mécanismes permettant de transformer la laine en fil.

Journées du Patrimoine
Le travail effectué et votre participation seront mis en valeur pendant les journées du Patrimoine.

N’hésitez pas à nous contacter pour avoir de plus amples informations au 05 53 31 83 05

http://filaturedebelves.com/

 

La filature de BELVES appelle aux Bénévoles le 10 septembre 2018 pour astiquer !

Partager cet article

Repost0
5 juillet 2018 4 05 /07 /juillet /2018 13:21
le musée

le musée

Cela fait tout juste une année que ce musée familial est ouvert sur les bords de la Dordogne à Allas les Mines.

C'est l'histoire d'un père, M. Boom, qui garde, stocke, conserve, accumule, entasse depuis sa plus jeune enfance tout ce qui lui passe dans les mains ; autos, motos, plaques émaillées, outils oubliés. Un peu comme s'il voulait retenir ce temps qui passe...

Avec sa fille Christelle, ils ont reconstitué les boutiques d'antan, les ateliers... le long d'une rue pavée de bonnes intentions.

 

Chez le fromager

Chez le fromager

Souvenirs, nostalgie pour les générations qui les ont connues. Sacrée découverte pour les plus jeunes.

Devant l'entrée, une terrasse de café où on peut prendre un verre sans avoir à payer l'accès au musée.

Christelle et son papa vous expliqueront avec enthousiasme l'usage des objets, leur histoire et comment ils sont arrivés là !

 

Harley Davidson 1918

Harley Davidson 1918

Demandez à Christelle de vous parler des Minis Austin ( Clubman, Countryman, Cooper ) elle les connait sur le bout de la clef anglaise pour les avoir démontées, remontées, astiquées....

C'est passionnant. L'accueil y est chaleureux.

Passez-y une heure ou deux... ou davantage !

Juillet & août :
10h - 18h

Du 1er avril au 11 novembre : 10h - 12h / 14h - 18h.
(fermeture le mercredi et le jeudi)

Du 12 novembre au 31 mars :
sur R.D.V.

Téléphone :

05 53 28 27 82 - 07 85 63 30 60

Courriel

laruedutempsquipasse@gmail.com

24 220 Allas-les-mines

Partager cet article

Repost0
2 mai 2018 3 02 /05 /mai /2018 08:25
Eyrignac

Eyrignac

Bien que les jardins d'Eyrignac soient ouverts tout au long de l’année au public, il est devenu une tradition de présenter la nouvelle saison aux acteurs du tourisme local au printemps profitant du  réveil de la nature et des lumières .

Nous sommes invités à visiter les jardins. La pluie a cessé. Le pétrichor nous enveloppe. Toujours un grand plaisir de parcourir, admiratifs, les jardins.

Le manoir d'Eyrignac

Le manoir d'Eyrignac

Cette année, Madame et Monsieur Sermadiras sont absents,  partis accompagner un ami proche dans un autre jardin.

C’est donc toute l’équipe d’Eyrignac  qui nous accueille et nous présente la nouvelle saison.

Plusieurs types de jardins sont organisés sur les 10 hectares du parc ; le jardin à la française, la pagode chinoise, le jardin blanc, le jardin des sources, les sentiers botaniques et bien sûr les célèbres buis taillés !

Le restaurant qui domine les jardins propose quelques plats périgourdins pour le déjeuner.

l'art topiaire

l'art topiaire

Les jardins du manoir d'Eyrignac

Tarifs pour une entrée :

11,50 euros par adulte

6,50 enfants de 5 à 10 ans

8,50 enfants de 11 à 18 ans

 

Les Jardins du Manoir d’Eyrignac
24590 Salignac-Eyvigues
Dordogne - Périgord

Téléphone : 05.53.28.99.71
Email :
contact@eyrignac.com

https://www.eyrignac.com/fr/

Partager cet article

Repost0
29 avril 2018 7 29 /04 /avril /2018 12:44

La filature de Belvès ( Dordogne) , c’est à la fois « la symphonie pastorale «  et « les temps modernes «  .

La visite commence par  …il était une fois , une bergère et ses moutons et se termine une époustouflante machinerie de l’ère  industrielle.

La salle des machines

La salle des machines

Si au XIXè siècle, les bergères apportaient la laine à ce moulin tranquillement posé depuis le moyen-âge dans la vallée de la Beune, c’était uniquement pour y faire carder la laine

La laine y était lavée, démêlée et lissée à l’aide de brosses appelées CARDES.

Elle pouvait ensuite subir d’autres traitements (le peignage) avant d’être filée !

le cardage

le cardage

Ce n’est que plus tard que le moulin devint filature. La laine arrivant sitôt tondue ( sur les moutons qui couraient à perdre la laine)  et repartant en fils sur des fuseaux.

Au milieu du XXè siècle, le génie industriel a permis la mécanisation de l’ensemble du traitement de la laine.

La visite est libre mais assistée par une tablette fort bien faite. On prend son temps…

Les machines sont figées depuis que la dernière personne sachant les manipuler est partie. Dommage ! l'odeur de la rouille commence à remplacer celle de l’huile des machines.

Un grand merci à Jennifer , notre guide du jour, pour ses explications et sa patience !

Après la quenouille ...et  avant l'Ipad !
Après la quenouille ...et  avant l'Ipad !

Après la quenouille ...et avant l'Ipad !

L’association « au fils du temps » gère la filature  et propose divers ateliers sur la laine ( feutrage, tricotage, réunions). La visite de la filature ( 8 euros) permet une réduction sur les autres sites gérés par l’association :

Le château des Lanquais

Le jardin panoramique de Limeuil

Le moulin à papier de la Rouzique

Cloître de Cadouin et St Avit Senieur

La filature est ouverte :

De 14 à 18 heures ( fermée le week-end d’octobre à mai)

De 10 à 19 heures en juillet et août.

Tel : 05 53 31 83 05

Mail : aufildutemps.monplaisant@orange.fr

 

Partager cet article

Repost0
13 décembre 2017 3 13 /12 /décembre /2017 09:58
Le château des Milandes fête Noël

C'est tout à fait exceptionnel ! Le château des MILANDES ) Castelnaud la Chapelle, dont l'histoire est si fortement associée à Joséphine Baker sera ouvert du 23 décembre 2017 au 07 janvier 2018 (mais fermé le 25 décembre et le 1er janvier !) de 13h30 à18h30.

Les jardins et l'intérieur du château se pareront de la magie de Noël.

Un atelier " MOUSQUETAIRES" et un atelier "FAUCONNERIE" passionneront  les enfants , les adolescents et les adultes.

Un salon de thé permettra une pause après ou pendant la visite !

et bien sûr, le Père Noël sera présent jusqu'au 31 décembre.

Il est fort probable que vous rencontriez la propriétaire du château, Madame Angélique De Labarre, qui vous parlera avec beaucoup de chaleur et de gentillesse du château et de ses projets.

Je vous recommande de téléphoner pour les horaires des ateliers et leur public car il y aura des ateliers différents en fonction de l'âge des participants.

tél 05 53 59 31 21

Partager cet article

Repost0
2 décembre 2017 6 02 /12 /décembre /2017 11:06
Les ruines ...

Les ruines ...

CARLUX. Si le nom  sonne comme une enseigne de vendeur de voitures de prestige, la réalité est tout autre.

Carlux est un village du Périgord Noir, pas très éloigné de Sarlat qui compte 500 âmes.

Les ruines d’un château dominent le village et là, les questions se bousculent ! Pourquoi un château dans ce village si calme ? De quand date-il ?

Les réponses sont à notre portée ! il suffit d’aller visiter les ruines qui sont entretenues et ouvertes gratuitement au public.  Quelques panneaux permettent de satisfaire notre curiosité.

Comme souvent, la vue sur la vallée est grandiose ; raison pour laquelle une tour de guet y fût bâtie dès le Xe siècle.

Panorama

Panorama

Remplacée rapidement par un château, qui, au fil des batailles, des guerres, fût  attaqué, brûlé, détruit, reconstruit, rebrûlé,  rebâti ….

Au XIXe siècle, des crimes contre l’architecture et le patrimoine ont été commis ; route qui traverse la forteresse féodale, maisons rabotées,

La liste des propriétaires est longue, très longue. On y retrouve des Pons, des Turenne, des Noailles…

Le dernier propriétaire ( Monsieur Platel )  l’a offert à la commune qui s’efforce de maintenir les ruines en état correct.

Le châtezau sur son rocher

Le châtezau sur son rocher

Et puisque vous visitez le château, descendez jusqu’à l’église du XIVe ( donc bâtie en pleine guerre de cent ans) . Une Piéta en bois sculpté datant du XVIIe est classée au titre des monuments historiques.

Une promenade paisible loin des touristes…

Post tenebras  Carlux !

l'église du XIVe siècle

l'église du XIVe siècle

Partager cet article

Repost0
12 juin 2017 1 12 /06 /juin /2017 10:13
Le Livre !

Le Livre !

Courant Mai, Le P .I . P (Pôle International de la Préhistoire aux Eyzies) nous a conviés à une conférence donnée ( c’était gratuit !) par Bernard Henriette sur l’histoire de la Préhistoire…

Depuis longtemps, longtemps, longtemps, Bernard Henriette et son épouse, Claudine, ont regroupé, accumulé, collectionné des documents sur l’histoire de la préhistoire dans les alentours de la Vézère et des Eyzies.

L’histoire de la préhistoire, c’est ce mouvement né au milieu du 19 ème siècle qui a contribué à faire accepter l’idée de la très haute antiquité de l’Homme. Parcequ’avant cette date, les catholiques et les sceptiques imposaient une autre version de l’origine de l’humanité et de la date de son apparition sur terre.

Bernard prend le micro, et très à l’aise, nous invite à un voyage dans le temps dans la vallée de la Vézère, à l'époque des premières découvertes de grottes et de gisements. Cette plongée dans l'histoire de la préhistoire est abondamment illustrée par des cartes postales et des photos anciennes inédites.

Le fil conducteur du voyage est le carnet imaginaire d’excursions de son grand-père Eloi Dat… Il évoque l’origine de la préhistoire dans la vallée de la Vézère .

Quels sourires de voir ces Messieurs en costume 3 pièces et chapeau melon explorer les grottes.

Quelle douleur de voir les massacres réalisés à l’époque,sur des œuvres uniques ou des environnements intouchés par l’homme depuis la préhistoire.

Quelle tristesse de voir les pillages afin de gagner quelque argent par les locaux et les étrangers…

Mais quel plaisir de retrouver Monsieur Marcel Castanet, père de Monsieur René Castanet souvent cité dans notre blog.

Les documents sont longuement commentés, décortiqués, remis dans leur contexte. Passionnant !

Bernard et Claudine ont publié un livre (Dans les pas de Cro-Magnon – 110 pages - ) préfacé par Monsieur Jean-Jacques Cleyet-Merle directeur du musée international de la Préhistoire des Eyzies. 19 euros dans les boutiques alentours, chez l’éditeur ( ANNET) ou chez l’auteur !

Un livre plaisant à lire et instructif, …

 

Partager cet article

Repost0
18 mai 2017 4 18 /05 /mai /2017 12:33
Les chevaux ponctués

Les chevaux ponctués

Résidant au cœur des sites préhistoriques du Périgord, il y a longtemps que nous voulions visiter la grotte de Pech Merle dans le Lot.

Il aura fallu l’insistance déclencheuse d’amis voisins pour entreprendre le pèlerinage.

Après avoir facilement réservé par internet, nous arrivons un peu en avance pour notre rendez-vous de 11 heures.

Nous sommes accueillis par notre guide. Notre groupe compte environ une trentaine de personnes. C’est beaucoup.

La visite commence par une vidéo indispensable à la compréhension de ce qui va suivre.

Nous entrons dans la grotte par une entrée aménagée pour les visiteurs et là, le grandiose commence.

On parle de grottes mais il s’agit davantage de galeries larges d’environ une dizaine de mètres et hautes de plus de 5 mètres. C’est immense. Plusieurs kilomètres de successions de galeries et de salles.

Successions de griffures d’ours, d’auges, de gravures, de dessins, de mains négatives.

Notre guide explique peu. Il montre. Il répète afin que chacun entende. Peu de questions. Le silence du groupe est probablement dû à la stupéfaction ; la plus belle réponse à l’inimaginable. Aurochs, bisons, chevaux, mammouths. Et puis des traces de pas d’enfant figés dans la boue séchée. L’imagination tourne à fond. 25 000 ans…

Des concrétions géantes. Stalactites et stalagmites. De surprenants disques de plusieurs mètres de diamètre figés par le calcaire…on cherche le discobole !

Et puis les chevaux ponctués. Les fameux chevaux ponctués. L’artiste s’est inspiré des formes du rocher pour construire son œuvre. Le guide nous prend par petit groupe. S’assure de nouveau que chacun puisse non seulement voir mais s’imprégner des dessins. Insiste sur les points rouges, les noirs, les traces de pouce, répète. Nous resterions bien plus longtemps. La visite est chronométrée ( 43 minutes) .

L’ancien éclairage traditionnel vient d’être remplacé par un éclairage à LED. Plus économique et ne dégageant pas de chaleur. Malheureusement, ce type d’éclairage aplatit les reliefs, assombrit et attriste les couleurs et rend les contours moins précis.

Un dessin d’homme transpercé de lances, des femmes bisons. Des dessins géométriques. Je ne sais plus, il y a tellement à voir. C’est tellement fort.

Merci à nos amis d’avoir déclenché notre visite dans le département voisin !

A ce jour, le prix d’entrée adulte est de 13 euros

Pech Merle, Cabrerets,

 

Tél : 05 65 31 27 05

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
11 mai 2017 4 11 /05 /mai /2017 08:42

Depuis les berges du Lot à Saint Céré,  il faut grimper, grimper, grimper ....

Deux immenses tours médiévales protègent un château plus récent.

C'est là que Jean Lurçat  ( décédé en 1966) est venu établir et son cadre de vie et son atelier ; le château des tours Saint Laurent.

 

 

Le musée Jean Luçat

Le musée Jean Luçat

Nous sommes accueillis par Anaïs, guide, gardienne. Comme nous sommes très peu nombreux, elle nous organise la visite des lieux.

Nous visionnons une courte vidéo qui retrace la vie de cet artiste catalan, résistant pendant la guerre et très impliqué dans la vie locale.

D'abord artiste peintre, il ne trouve pas dans la peinture un outil suffisant pour s'exprimer. Il se dirige vers la tapisserie.

 

Une partie du musée

Une partie du musée

Nous retrouvons Anaïs qui nous explique avec force détails la création d'une tapisserie. Pas simple !

Les murs sont recouverts de contre-plaqué sur lesquels étaient agrafés les cartons, esquisses des tapisseries. Des notes, des dessins, des chiffres, des trous de punaises ; l'origine de la création.

Un carton est encore accroché, crayonné, des chiffres indiquant les couleurs. Anaïs nous explique que ce carton est posé sur le métier à tisser horizontal, sous la trame afin de permettre aux lissiers d'y glisser ses navettes de fils de laine selon les instructions.

800 heures sont nécessaires pour réaliser un mètre carré de tapisserie ....

Les thèmes abordés par Jean Lurçat sont forts ; Hiroshima, le chant du monde...

Nous continuons notre visite. Des céramiques éclatantes, il en  crée une pour récompenser le vainqueur du tournoi de boules local ! des carreaux de cuisine, des poutres décorées, des meubles habillés par l'artiste...

A l'occasion des 50 ans de la disparition de Zadkine, une exposition lui est consacrée dans une des tours. Quelques unes de ses tapisseries sont exposées. Sur un mur, une tapisserie en camaïeux de noir et blanc, semblable à un dessin au fusain nous interroge quant à sa réalisation ! Une œuvre exceptionnelle.

Cette courte visite est une introduction au parcours de Jean Lurçat. Nous reviendrons !

 

 

Partager cet article

Repost0
8 mai 2017 1 08 /05 /mai /2017 08:01
La façade

La façade

Un panneau au croisement de notre route nous fait tourner vers Assier, son château renaissance , son église.

Plusieurs classes du collège de Gramat étudient les fresques guerrières qui ornent le pourtour extérieur de l'église. Et surprise, le professeur d'art ne nous est pas inconnu ! Patrick Lainville   car c'est bien lui ! nous fournit de nombreuses explications... et apprenons le rôle déterminant de Galiot de Genouillac au 16ème siècle. L'exceptionnelle voute en croisées d'ogive est à voir !

 

fresque de l'église

fresque de l'église

Puis nous nous dirigeons vers le château Renaissance. 3.50 euros pour entrer dans l'Histoire. Seule la partie frontale subsiste. Les trois autres côtés ont été détruits au 18e. Bien que non meublé, les lieux recèlent de trésors. les sculptures murales, les frises, les chapiteaux, les tableaux...

Nous circulons dans les salles aidés par un document photocopié.

Des sculptures métalliques matérialisent les ailes manquantes et leurs ouvertures.

 

 

Le Chateau d'Assier dans le Lot

Et puis, au moment de partir, nous remercions Emilie, la gardienne des lieux. Et là, la véritable visite commence. Passionnée, Emilie nous raconte, l'histoire, les histoires du château, des propriétaires. La construction de la double tour.. puis nous recommande les châteaux voisins à visiter. Le moulin et cet immense trou où s'engouffrent les eaux. On imagine un gouffre sous nos pieds... Nous remontons dans les pièces. Regardons avec davantage d'intérêt la suite de tableaux en grisaille du 18 e . Les cheminées...

Le quart restant du château a suffi à nous combler.

Les restes ....

Les restes ....

Partager cet article

Repost0