Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 avril 2007 2 17 /04 /avril /2007 15:10

Partis un peu en urgence, nous oublions l'appareil photo.... les nombreux virages qui nous amènent à Trémolat sont embrumés. La table réservée par prudence nous attend. On passe Limeuil. Personne sur les terrasses au bord de la Dordogne.

Les derniers forains du marché du mardi remballent et nous laissent une place sur le parking de Trémolat.

L'accueil au restaurant est souriant. On s'installe. Plein de gens. Des gens du pays, des touristes aussi.

Trois menus ( de 12.90 à 24 euros), une carte alléchante. Des vrais plats ; du canard, bien sûr ( les touristes...) mais aussi des pieds de porc aux lentilles tiedes, des andouillettes de Troyes, des vraies frites cuites à la graisse de canard.

.On craque pour le pied de cochon et l'andouillette.

Un petit pot de rillettes s'invite. Nous tartinons sur l'excellent pain de la boulangerie du village.

On ne parle déjà  plus de l'appareil photo oublié...

Le pied de cochon est servi desossé sur un petit pain grillé, juste tiède ; les lentilles sont délicieuses.

Le Bergerac de l'Ancienne Cure (Christian Roche de Colombier) se tient très bien.

L'andouillette...Moelleuse, gouteuse, ... les grosses frites. .. chaudes et croustillantes dehors, fondantes dedans.

Le Bergerac fait la connaissance de l'andouillette avec tenue.

Un baba au rhum avec des fruits confits marinés au rhum. Pas un vulgaire savarin  ( je parle aux connaisseurs) mais une vraie pâte à baba, tapée sur le marbre comme il se doit... le rhum est parfumé, rond... chut, les petits hommes bleus ne sont  sûrement pas loin...

Monsieur Giraudel, le propriétaire des lieux ( et du Vieux Logis) vient nous saluer. Nous l'avions écouté à plusieurs reprises sur France bleue PERIGORD. Il parle, raconte avec la truculence du pays.

Nous remercions le chef Dudu. La brume s'est effacée et le soleil revenu.

Quelques instants de vrai bonheur pour moins de 100 euros pour trois personnes.

Le Bistrot d'en Face ( Trémolat) tél 05 53 22 80 69

J'emprunte les photos à Monsieur Chazallet que je remercie.

http://www.chazallet.com/blog/restaurant/chronique/repas/bistrot-d-en-face-repas-070329.asp#msg4458

L'andouillete de Troyes

les pommes frites à la graisse de canard

Partager cet article
Repost0
26 novembre 2006 7 26 /11 /novembre /2006 13:32

Nous avions été invités par les vignerons  de SAUSSIGNAC, à faire une halte dégustation lors d'une balade en voitures anciennes. Avec modération bien sûr, vous nous connaissez !

Saussignac est proche de Bergerac. Le fleuron est un vin liquoreux exceptionnel dont l'appellation vient d'être ressuscitée !!!

 

Gérard Cuisset, l'actuel président du syndicat d'appellation, descend d'un grand-père venu du Nord, « d'un village près de Fourmies ». Il fuyait la guerre : « Mon père se rappelait les uhlans passant devant la maison. » Jean-Marie Huret, son prédécesseur, est le frère du président du conseil général des Ardennes. Il a passé une bonne partie de sa première carrière en Côte d'Ivoire, mis à la disposition du gouvernement, chargé du développement rural. Un troisième larron a largement contribué à la (re)création de cette appellation. Il s'appelle Richard Doughty. Et son nom, à lui seul, témoigne de ses britanniques origines.

Pourquoi (re)création ? Parce que l'appellation existait depuis 1982 : « On faisait du blanc moelleux comme partout dans la région. Avec un demi-degré de plus, on pouvait l'appeler saussignac. Le négociant arrivait et le déclassait en côtes-de-bergerac moelleux, car de toute façon saussignac n'avait aucune notoriété », raconte Gérard Cuisset. Le 6 juillet 1989, un formidable orage de grêle a réduit la récolte à peau de chagrin. « Il restait quelques grappillons avec un développement de botrytis, de pourriture noble. On s'est dit : on va faire du vin pour nous. »

L'oenologue et vigneron Pierre-Jean Sadoux demande alors une dérogation auprès de l'Inao, car le degré potentiel était trop élevé. Même topo (sauf la grêle) en 1990, année très chaude et favorable aux liquoreux. Cette fois, Richard Doughty et Gérard Cuisset réussissent chacun de leur côté « deux monstres » de 24° potentiels

De notre côté, nous sommes fidèles au chateau TOURMENTINE ( Jean-Marie Huré) à Monestier

Jean-Marie a choisi la qualité, voire l'excellence. La côte de ses vins grimpe tranquillement dans les guides.

Le Saussignac, le fleuron,  est en bouteille de 50 cl. Quelle robe, quelles saveurs.... 

les autres vins ( blancs secs, rouges et rosé ) sont sous l'appellation Bergerac.

Voici les tarifs ....port compris ( - 10 % départ propriété ! )

Bergerac sec ( blanc) 2005-2006                                             5.40 euros

Bergerac sec ( blanc) 2003 élevé en fût de chène               7,80 euros

Bergerac rosé 2005-2006                                                         5,40 euros

Bergerac rouge 2004-2005                                                       5,40 euros

Bergerac sec rouge 2004 élevé en fût de chène                   7,00 euros

Bergerac sec rouge 2003 élevé en fût de chène                   7,80 euros

Bergerac rouge 2003 ; cuvée exception                                  12,00 euros

Côtes de Bergerac moelleux       2005-2006                            5,40 euros

SAUSSIGNAC 2001  liquroeux           50 cl                                15,60 euros

franco de port dès 18 bouteilles

Jean-Marie et Armelle vous recevront avec plaisir pour déguster leur production

Chateau Tourmentine

24240 Monestier

tél  05 53 58 41 41

email aetjmhure@wanadoo.fr

Ils proposent également un gîte viticole jusqu'à 14 personnes !

Partager cet article
Repost0
17 novembre 2006 5 17 /11 /novembre /2006 12:39

Coup de fil.....

Bonjour, je suis un jeune vigneron bordelais de passage dans votre région....

Je viens de faire une cuvée (un clairet)  St-Cyprien....  Je peux passer vous faire déguster ???

Rendez-vous est pris pour jeudi.

Le vigneron arrive, à l'heure, la voiture est emplie  de caisses de vin , la journée commence...

D'office, il pose 4 bouteilles sur la table.  tenez, vous dégusterez... Ben, c'est que... nous ne pourrions pas déguster ensemble??

Ben, si, un tire-bouchon ,  et hop....

le première côte de bordeaux 2005 " CHATEAU DE LA FERRETTE"" coule dans nos verres.

Quelle robe ! vin encore jeune et très séduisant. On parle vinification, vendanges, un peu dans le désordre ! des 9 hectares de l'exploitation, de l'âge des vignes, de l'absence de vin blanc...du terroir de graves... du marché difficile, des jeunes qui s'installent.

On aime !!

Monsieur MINJAT ( le vigneron) est intarrissable. ..

voici les tarifs TTC, départ chais :

AOC 1eres Côtes de Bordeaux rouge ( fût de chène)     6.00 Euros

AOC Bordeaux rouge ( fût de chène)                                   5.00 Euros

AOC Bordeaux rouge                                                              3.80 Euros

AOC Bordeaux clairet                                                             3.80 Euros.

son email :  vignobles.minjat@aliceadsl.fr

Tél     05 56 23 93 10      et       06 24 47 50 11

Nicolas Minjat

579 Galouchay

33760 Soulignac

 

Rendez lui visite........ Il est comme ses vins, généreux et  passionnant !

 

 

Partager cet article
Repost0
27 octobre 2006 5 27 /10 /octobre /2006 16:35

Il parait qu'il s'en ramasse plus de 1 000 tonnes par an en France....

Pour ma part, je n'en ai ai trouvé que 627 grammes ce tantôt dans les bois d'à coté....

Il vous en reste donc 999,000373 tonnes à ramasser !!

 

Une idée de recette à servir en petite quantité entre deux plats, histoire de faire passer le temps ....

sabayon de chanterelles à la rosette de Bergerac .

Bon, d'accord la Rosette de Bergerac est très rare, alors si vous n'en trouvez pas, optez pour un blanc sec, fruité si possible.

Nettoyer et laver les girolles ( les 627 g trouvés ce tantôt !), les sauter au beurre, saler et poivrer. Réserver au chaud.
Monter le sabayon avec deux jaunes d'oeufs, 1 dl de  crème fraîche  et un dl de vin ,  verser le fond de cuisson et les girolles sur le sabayon. Bien mélanger. Vérifier l'assaisonnement, Servez dans un verre ou un petit récipient.

 

Régalez-vous....

Partager cet article
Repost0
12 juin 2006 1 12 /06 /juin /2006 06:22

C'est à Saint-Cyprien en Dordogne que Jacques Ruard tient échoppe sur la rue Magenta !

Depuis deux ans, Il déniche les vins de la région et les mets en valeur ! Il les aime, les connait , en parle avec passion. Il est très bien introduit auprès des producteurs locaux dont il suit la production.

Bien sûr quelques Bordeaux, Saint-Emilion, Pomerol, Cahors les entourent,  même des Bougognes s'aventurent ....

 

La boutique est petite, climatisée mais le choix est grand ! J'y ai même trouvé la très rare Rosette de BERGERAC.

Jacques propose du vin en vrac ainsi que les cubitainers sous vide.

Les prix sont très raisonnables ( à partir de 4 euros la bouteille) , souvent  même inférieurs à ceux pratiqués par les grandes surfaces....

En cette belle et chaude journée, nous avons parlé des rosés 2005 ! ils sont riches, colorés,généreux, taniques. Attention, ils titrent souvent 13 degrés !!

A CONSOMMER AVEC LA MODERATION D'USAGE ....

Retrouvez-nous sur notre site de location de gîte en Dordogne  www.beauvert.net

 

Partager cet article
Repost0
17 avril 2006 1 17 /04 /avril /2006 08:10

Nous avons reçu la visite d'un chef d'une ancienne, célèbre et grande maison parisienne accompagné de son épouse.

Ben ça remue un chef. ça remet tout en question. ça ouvre les tiroirs, le frigo, les placards, ça cherche, s'inspire, pèse, cueille quelques herbes dans le jardin, épluche,improvise, cuit, On regarde, inquiets,surpris, admiratifs. On enregistre. L'air de la maison s'embaume, se caramélise, se farine, se sucre. Les papilles s'impatientent.  

A peu près toute la vaisselle disponible est sortie, s'empile, l'évier capitule. On passe  à table !!

Le magret de canard est servi au miel caramélisé et assaisonné au vinaigre balsamique. Une tagliatelle de légumes l'accompagne. Après quelques fromages de chèvre, une tarte fine tiède aux pommes finit le repas improvisé......

ça se passe comme ça à Beauvert......

 

Partager cet article
Repost0
16 avril 2006 7 16 /04 /avril /2006 09:39

Trouver un restaurant à Sarlat c'est facile,  en trouver un bon ........

Nous grimpons les ruelles qui longent la mairie. Nous laissons les maisons toutes plus belles les unes que les autres à la comtemplation du touriste.. Le présent l'emporte sur le passé, l'éphémère à l'histoire et la gourmandise au charme de Sarlat.

Nous trouvons la rue Landry...La carte est éclairée à  l'entrée d'un beau jardin qui sort lentement de l'hiver.  On entre,

Fumeurs ? non-fumeurs ?    Il y a deux salles ... pour ne pas enflammer le débat, je ne dirai pas quelle salle nous avons choisie ( un indice.... il n'y avait pas de cendrier !)

La carte, traditionnelle,  propose 3 menus et plusieurs plats. On tourne les pages, on lit, on salive, on retourne les pages . On voudrait bien goûter à tout.

Une dame et un ange passent... vous avez choisi ?... ben, non, on recommence... un menu ? oui mais lequel ??? Puis non, on se rabat sur la carte. Deux d'entre nous penchent pour un plat  la carte, les deux autres pour un menu. Le ris de veau fait l'unanimité. Foie gras mi-cuit, coquilles saint-jacques, crevettes sautées vont nous permettre de patienter... Messieurs Dames, le chef vous demande de l'excuser, il n'y a pas de ris de veau pour tout le monde.... Grimace, interrogations ? qui va céder ... je craque, je choisi  le roti de canard Rossini, Danielle  le carré d'agneau rôti.  Nous ne regretterons pas...

La carte des vins est légère mais suffisante. Le service inpeccable ! Les cuissons parfaites. la soirée exquise. Merci à Martine et à Marcel d'avoir partagé ce moment de complicité gourmande...

Les prix .... menus à 26, 32 et 40 euros.

 

Jean-Pierre et Danielle,  Gîte en Dordogne  www.beauvert.net

 

Pour réserver .Le Présidial,  Rue Landry ( tél 05 53 28 92 47pas encore de site web ni d'email

Partager cet article
Repost0
12 mars 2006 7 12 /03 /mars /2006 10:10

L'hiver tire la couverture. Le soleil a rendez-vous avec la pluie.

Nous sommes neuf, pas tout neufs, c'est samedi. Nous garons nos teuf teufs.

Notre bande d'amis, de retour de la bourse de voitures anciennes de Bergerac a réservé la table ronde de la rotonde au restaurant la tour des vents à Monbazillac ( tél  05 53 58 30 10)

Il est 13 heures bien sonnées quand nous arrivons. Tels les chevaliers ( la table ronde !) nous sommes attendus avec le sourire par une haie d'honneur . La vue sur la vallée du Bergeracois est grandiose.

En attendant de commander, nous dégustons un Monbazillac " Moulin de Malfourat" et un Sauvignon local ( je vais en retrouver le nom !). Chacun donne son avis sur la bourse du matin ( la bourse et l'avis ?)

Nous avons du mal à choisir dans les différents menus, la carte... foie gras, saint-jacques, caille, canette, ris de veau. Foin de grippe aviaire, le foie gras l'emporte ...

On veut gouter à tout ! donc neuf plats différents pour suivre ....Madame Marie Rougier nous sort , de sa cuisine, neuf oeuvres d'art ! Les saveurs sont là. Un Montravel rouge ( cent pour sang du Moulin Caresse dont nous avons déjà parlé) accompagne la fête.

Le service est efficace, souriant. Le sommelier connait sa carte. Les prix raisonnables. De la belle hôtellerie.

Et les desserts......

Merci à toute l'équipe de la Tour des Vents, à bientôt !

 Jean-Pierre et Danielle,  Gîte en Dordogne  www.beauvert.net

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
22 février 2006 3 22 /02 /février /2006 10:23

Comment oublier le 14 février !!!! C'est le jour où j'ai gagné à la loterie du permis de conduire un papier rose à trois volets !!!

Nous apprenons que l'auberge des tilleuls à Marnac (  tel 05 53 30 30 26 ) organise une soirée pour les gens qui s'aiment... car c'est aussi leur fête !

Réservation est faite, nous arrivons vers 20 heures. Nadia Faget, la fermiere aubergiste nous accueille dans sa  très belle maison en pierres du Périgord. Cheminée, bougies , tout y est pour que l'amoureux qui a oublié le traditonnel bouquet de roses se fasse pardonner !

Le plaisir de recevoir s'affiche dans la décoration de la table, de la salle, du service, du repas ....

Soupe de potiron au gingembre ( et oui c'est la saint-valentin, faut assurer !!), petite brioche tiède garnie d'oeufs cocotte au foie gras, civet, fromage de chèvre sur une tranche de pomme tout juste cuite et une crèpe en aumoniere avec une salade de fruits rouges. La soirée se poursuit, Bernard Faget fait le tour des tables avec ses bouteilles de vieille prune et d'alcool de Genièvre dans un flacon immense !. Je sais. Il ne faut pas, c'est pas bien, faut pas le dire ....mais juste un peu...

Pendant ce temps la, Raymond House nous a accompagnés à la guitare sèche. Raymond c'est un sourire à la voix de Salvador lorsqu'il chante syracuse, c'est la complicité de Janis Joplin lorqu'il attaque ' Mercedes' l'émotion de cry me a river. On ne peut pas le cacher, on l'adore !!

On peut le joindre : rayhouse@neuf.fr pour connaître les lieux et dates où il se produit... ou une soirée chez vous !

Bravo au chef Bertrand, merci à Nadia, Bernard et Raymond ( et aussi à une dame très gracieuse qui a assuré le service !).

La ferme auberge est ouverte toute l'année. On peut y acheter Foies gras et confits maison. Le site web est en construction. En attendant l'email est nadia-faget@wanadoo.fr....

 

Jean-Pierre et Danielle,  Gîte en Dordogne  www.beauvert.net

 

Partager cet article
Repost0
27 novembre 2005 7 27 /11 /novembre /2005 18:02

Au hasard d'un apéritif, nous avions dégusté un vin blanc sec, jeune, très agréable à boire... Nous avions conservé l'étiquette.

Vous commencez à nous connaitre ! On y va !. Au coeur du Montravel, 20 km à l'ouest de Bergerac, sur les bords de la Dordogne. Une exploitation qui date de 1888. !!!

On cherche sur la carte, on se perd, demi-tour, marche arriere ! on se reperd ...une nouvelle forme de tourisme estr en train de naître !

Un ami belge m'a expliqué qu"un constructeur automobile de chez lui avait inversé le sens du volant sur ses autos afin d'arriver à destination sans trop de détours  lorque son épouse lisait la carte..... je n'ai pas retrouvé l'invention au bureau des brevets !

Nous arrivons à FOUGUEYROLLES au château ROQUE-PEYRE ( tél 05 53 24 77 98 )  vignobles.vallette@wanadoo.fr  Bientôt   un site web?

Nous sommes accueillis ( très bien !) par Martine Vallette. Le bureau fait également o ffice de coin dégustation. il est vrai qu'une grande partie du travail de l'agriculteur consiste à remplir des documents, des formulaires, des dossiers, des déclarations ! il y en a plus que de cépages. Il est impossible de les laisser quelques temps en jachère !!!

Les différentes productions de l'exploitation sont exposées sur le bar. Martine nous prospose de déguster. Nous commençons par le Montravel ( c'est une AOC ) blanc sec que nous connaissions, histoire d'aiguiser le souvenir ! Puis nous nous nous laissons tenter par son frêre, vieilli un peu en fût.

 Le  rosé ( Cabernet sauvignon) , le rosé !! ben oui , on y a gouté !! et le rouge de 2002 . Nous finissons avec sagesse et raison par  le Moelleux ( sémillion) . On croque le fruit.

Les  vins sont parfaits, l'accueil chaleureux. Le prix des vins va de  4 à 11 euros.

Nous passons commande et donnons un coup de main pour charger depuis le chai.

Martine nous offre une documentation complète sur le château et ses vins. elle glisse quelques bouteilles offertes pour le plaisir dans le coffre....

A tout bientôt..... nous connaissons la route maintenant  ( enfin, presque !!!)

 

Partager cet article
Repost0