Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 décembre 2017 4 07 /12 /décembre /2017 07:14
Les Asturies de Pierre Marchand

Pierre Marchand nous rapporte sa vision des ASTURIES récemment visitées.

Des couleurs vives, un trait sobre, presque minimum, l’essentiel. Et quelques sculptures ;  du chêne noirci, du cèdre blanchi.

L‘accrochage dans la grande Galerie du Domaine Perdu met en harmonie les tableaux et les sculptures de Pierre Marchand.

En prêtant l’oreille on entendrait presque  «  ASTURIAS » d’Issac Albeniz ...

Les Asturies de Pierre Marchand
Les Asturies de Pierre Marchand

A découvrir à la Galerie du Domaine Perdu jusqu'au 27 décembre 2017

 du samedi au mercredi,

de 10h30 à 12h30 et de 14h30 à 18 h

GALERIE DU DOMAINE PERDU

Route du Bugue - 24220 MEYRALS

tél : 05 53 30 47 50

Partager cet article
Repost0
6 décembre 2017 3 06 /12 /décembre /2017 07:30

Ce samedi glacial de décembre, c'est le vernissage de l'exposition " Asturies et autres variations" de Pierre Marchand au Domaine Perdu de Meyrals (Périgord).

 Bruno et Chrystel Lajoinie ont réservé une surprise  à leurs invités ...

La petite galerie reçoit Florence Grasseau-Nysia et ses peintures , un beau cadeau avant Noël.

Si nous connaissions Florence depuis quelques années, c'est la première fois que nous découvrons son travail. Ses tableaux lui ressemblent ; tendresse, précision, douceur...

 Florence Grasseau-Nysia

Florence Grasseau-Nysia

Les couleurs de l'abstraction ont remplacé son style figuratif depuis la rencontre avec Thilbaut de Reimpré.

A découvrir à la Galerie du Domaine Perdu jusqu'au 27 décembre 2017

 du samedi au mercredi,

de 10h30 à 12h30 et de 14h30 à 18 h

GALERIE DU DOMAINE PERDU

Route du Bugue - 24220 MEYRALS

tél : 05 53 30 47 50

Chrystel Lajoinie et Florence Grasseau-Nysia

Chrystel Lajoinie et Florence Grasseau-Nysia

Partager cet article
Repost0
2 décembre 2017 6 02 /12 /décembre /2017 11:06
Les ruines ...

Les ruines ...

CARLUX. Si le nom  sonne comme une enseigne de vendeur de voitures de prestige, la réalité est tout autre.

Carlux est un village du Périgord Noir, pas très éloigné de Sarlat qui compte 500 âmes.

Les ruines d’un château dominent le village et là, les questions se bousculent ! Pourquoi un château dans ce village si calme ? De quand date-il ?

Les réponses sont à notre portée ! il suffit d’aller visiter les ruines qui sont entretenues et ouvertes gratuitement au public.  Quelques panneaux permettent de satisfaire notre curiosité.

Comme souvent, la vue sur la vallée est grandiose ; raison pour laquelle une tour de guet y fût bâtie dès le Xe siècle.

Panorama

Panorama

Remplacée rapidement par un château, qui, au fil des batailles, des guerres, fût  attaqué, brûlé, détruit, reconstruit, rebrûlé,  rebâti ….

Au XIXe siècle, des crimes contre l’architecture et le patrimoine ont été commis ; route qui traverse la forteresse féodale, maisons rabotées,

La liste des propriétaires est longue, très longue. On y retrouve des Pons, des Turenne, des Noailles…

Le dernier propriétaire ( Monsieur Platel )  l’a offert à la commune qui s’efforce de maintenir les ruines en état correct.

Le châtezau sur son rocher

Le châtezau sur son rocher

Et puisque vous visitez le château, descendez jusqu’à l’église du XIVe ( donc bâtie en pleine guerre de cent ans) . Une Piéta en bois sculpté datant du XVIIe est classée au titre des monuments historiques.

Une promenade paisible loin des touristes…

Post tenebras  Carlux !

l'église du XIVe siècle

l'église du XIVe siècle

Partager cet article
Repost0
25 novembre 2017 6 25 /11 /novembre /2017 14:48
Asturies - acrylique sur papier

Asturies - acrylique sur papier

Je profite de ce Black Friday dont on nous rabâche les oreilles pour vous présenter un nouveau Marchand ! S'il fait parfois les grandes surfaces, c'est pour mieux dépeindre ses sensations.

Il rapporte des Asturies de quoi nous ravir !

Le vernissage de ses peintures et sculptures aura lieu le samedi 2 décembre 2017 entre 15 et 19 heures.

L'exposition sera ouverte du 02 au 27 décembre 2017 ,du samedi au mercredi,

de 10h30 à 12h30 et de 14h30 à 18 h

 

GALERIE DU DOMAINE PERDU

Route du Bugue - 24220 MEYRALS

tél : 05 53 30 47 50

 

 

Artiste français né à Paris en 1960, Pierre Marchand vit et travaille dans l’Indre.

Formé en ébénisterie, il acquiert très tôt un savoir-faire qui lui permet dès les années 80 d’aborder en autodidacte une carrière de sculpteur. Ce n’est que dix ans plus tard qu’il se lancera dans la peinture.

Son œuvre puissante et poétique est surtout inspirée par la nature, tout particulièrement par les questionnements que cette dernière fait naître dans ses rapports à l’homme contemporain.

« Asturies et autres variations » est la quatrième exposition monographique que lui consacre Le domaine perdu, après « Les Trois saisons » (2006), « Jardins clos » (2008) et « Le seuil du jardin » (2013). Comme son titre l’indique, cette nouvelle exposition est née à la suite d’un séjour de l’artiste dans les Asturies. Son pinceau, à la fois sensuel et autoritaire, s’est attaché à  décanter les paysages grandioses et foisonnants de la principauté espagnole pour n’en retenir que la substantifique moelle, c'est-à-dire la structure intime et profonde ; les scories et les détails disparaissant au profit d’un graphisme concis et de plans simplifiés aux couleurs affirmées.

L’œuvre de Pierre Marchand est aujourd’hui présente dans de nombreuses collections privées à travers le monde ainsi que dans plusieurs collections institutionnelles françaises : FRAC Limousin, Musée de Châteauroux, Musée de la Libération (Cherbourg), Musée de la Mode (Argenton-sur-Creuse), Hôtel de Région de Poitiers, Caisse des Monuments Historiques (Abbaye du Mont Saint-Michel), Hôtel des Services Sociaux d’Argenton-sur-Creuse...

Partager cet article
Repost0
28 août 2017 1 28 /08 /août /2017 12:29
Le Malo - Esprit et belle cuisine du Périgord

Nous l'avons rencontré lors d'un vide-grenier. Je dis " rencontré" car un tel ouvrage ne se" trouve" pas ; c'est lui qui vient vers vous. Il vous prend par la main pour faire un bout de route ensemble, il vous accompagne, vous montre parfois le chemin...

De la gourmandise, de la sagesse, de la truculence à la rabelaisienne,de la générosité et quelle leçon de vie !

L'ouvrage de Jean-Paul Malaurie reprend des recettes publiées dans son précédent opus ' Ma cuisine des quatre saisons", mêlées de chroniques éditées dans le "Journal du Périgord" et de réflexions tendres, fortes et remplies d'humour.

Le tout est illustré par Jacques Hurtaud et préfacé par Roland Mazère, le grand chef de restaurant " Le Centenaire" aux Eyzies.

Voici comment Jean-Paul Malaurie décrit son Périgord :

"Pourquoi pensez-vous que notre ancêtre Cro-Magnon ait choisi le Périgord et les rives de la Vézère  comme lieu de vie ? Pourquoi bien plus tard les grands chefs de bande ont-ils érigé tant de forteresses tout au long de la belle Dordogne ?

Les premiers ont trouvé le gîte et le couvert. Au dessus de la vallée, le gibier abondait, cerfs ,rennes, ours, aurochs et mammouths. Au creux des falaises, des grottes profondes abritaient le pépé et sa famille. La rivière regorgeait de poissons. L'Homo sapiens et l'Homo habilis avaient affiné leur savoir et pouvaient confectionner pointes et flèches, harpons,haches, et tout un arsenal de chasse et de pêche. Ils se partageaient de temps en temps un beau mammouth. Bien sûr, celui qui tombait sur la trompe faisait la gueule mais tout finissait par s'arranger.

Plus tard, les châtelains se firent un peu la guerre mais sans plus. Ils rackettaient les bateaux qui naviguaient sur la Dordogne, tout  à l'insu du roi de France qui savait à peine où se trouvait le Périgord et se gardait bien d'y mettre les pieds tant il redoutait d'être bombardé de truffes bouillantes et de foie gras fondu. Tout ça était pour le mieux dans le meilleur des mondes car, en plus de tout ça, le Périgord était le pays du bien vivre et de la bonne chair..., et il le reste encore aujourd'hui ..."

Jean-Paul Malaurie est décédé en 2004 à 60 ans. Si nos chemins ne se sont pas croisés, je l'imagine parfois sortir d'un conte de Daniel Chavaroche pour nous préparer une poêlée d'écrevisses....

 

Partager cet article
Repost0
7 août 2017 1 07 /08 /août /2017 17:00

Depuis sa création, en 1988,  sur les coteaux voisins,  par la famille Villefer, la laiterie périgourdine PECHALOU a élargi son offre et développé son marché.

Peut-être vous souvenez-vous de notre article de 2012 ?

Stéphane et son camion

Stéphane et son camion

Stéphane et son camion se posent sur nos marchés et proposent yaourts, crèmes dessert et fromages.

Mardi : Marché de Cénac

Mercredi : Marché de St Cyprien ( en saison uniquement)

Jeudi  : Marché de Lalinde puis au marché gourmand de St Cyprien le soir

Vendredi  : Devant la laiterie PECHALOU de St Cyprien ( de 10h30 à 13 h)

Samedi : Marché de Belvès

Les fromages proviennent de la fromagerie familiale BAECHLER du Temple sur Lot en Lot et Garonne.

La gamme s'est élargie sans bémol. Des parfums nouveaux ( mangue), parfois audacieux ( violette) . Une nouvelle marque commerciale est née " LAITERIE DU PERIGORD" qui regroupe les produits BIO ( on les trouve notamment dans les bio-coops) .

PECHALOU du Périgord dans le yaourt !
PECHALOU du Périgord dans le yaourt !

Et toujours le plaisir de déguster un yaourt artisanal  avec la pellicule de crème sur le dessus !

Stéphane anime, propose, explique...tiens, la différence entre un yaourt étuvé et un yaourt brassé ! ça ne saute pas à nos yeux danonisés.

 

"Pour faire un yaourt étuvé Péchalou il faut : du  lait entier des vaches de Dordogne pour l’onctuosité, des levains traditionnels pour la texture et du sucre et des arômes pour le goût.

Le lait arrivé à la laiterie est mis en cuve puis mélangé avec les différents ingrédients : il est chauffé pour être pasteurisé en cuisson lente, ce processus artisanal minimise l’action mécanique pour préserver au maximum toute l’intégrité de notre bon lait.

La température de la préparation est ensuite descendue à 40° pour permettre l’intégration des ferments et la mise à chaud en pot.

Les yaourts sont stockés en étuve pendant 4 à 6h, se forme alors une texture fine et légère comme dans les yaourts d’antan.

Ils sont ensuite mis en frigo avant de prendre nos routes de campagnes pour arriver sur vos tables.

Nos yaourts sont au lait entier non homogénéisé et sont reconnus pour leur bon goût lacté et crémeux. Notre fabrication très peu mécanisée se constate dès l’ouverture des pots par cette savoureuse remontée de crème en surface que seule une fabrication artisanale peut offrir."

 

Alors que pour le yaourt brassé, tout se passe dans la cuve où est ajoutée la purée de fruits ...

On vit mieux maintenant que l'on sait !

Stéphane parle yaourt

Stéphane parle yaourt

Faites comme nous, faites-vous plaisir ! Les produits PECHALOU sont référencés dans de nombreuses grandes surfaces.

PECHALOU un jour ! PECHALOU toujours !

Partager cet article
Repost0
30 juillet 2017 7 30 /07 /juillet /2017 13:48
Charleroi

Charleroi

Il est où le bonheur ?

Le  travail de Fabrice Thomasseau au Domaine Perdu de Meyrals (24220) nous mènera-t-il  sur son chemin ou nous mettra-t-il en garde contre le danger des idéologies ?

"DYSTOPIA" , la nouvelle exposition des peintures et gravures de Fabrice, le baroudeur des consciences, vous apportera la réponse, peut-être....

Vous êtes cordialement invités au vernissage, en présence de l'artiste , le samedi 05 août 2017 à partir de 18 heures.

GALERIE LE DOMAINE PERDU

Tous les jours, du 05 août au 30 septembre 2017

de 10H à 12H30 et de 15 H à 19H

Route du Bugue - 24220 MEYRALS

tél : 05 53 30 47 50

 

Règles souples

Règles souples

Couleurs, légèreté, perfection du trait, Didier MENCOBONI , nous présente sa vision du monde de la peinture.

Pendant le vernissage de l'exposition qui lui est consacrée - Règles souples - l'ouvrage " Un point, c'est tout... parfois" nous sera présenté. Un entretien avec Didier Mencoboni , des textes de Jacques Carrio et de Didier Mencoboni , édité par le Domaine Perdu.

Vous êtes cordialement invités au vernissage, en présence de l'artiste , le samedi 05 août 2017 à partir de 18 heures.

GALERIE LE DOMAINE PERDU

Tous les jours, du 05 août au 30 septembre 2017

de 10H à 12H30 et de 15 H à 19H

Route du Bugue - 24220 MEYRALS

tél : 05 53 30 47 50

Partager cet article
Repost0
23 juillet 2017 7 23 /07 /juillet /2017 08:50
Michael KAY

Michael KAY

Limeuil, c'est ce  lieu magique où les eaux troubles de la Vézère rencontrent celles de la Dordogne. C'est aussi ce lieu d'échange où ceux qui manquent de pot admirent ceux qui en ont.

Pour la 20e édition, ce sont 45 artistes et artisans potiers qui exposent sur les bords de la Dordogne.

 

 

 

 

Marché  potier de Limeuil - Dordogne

Nous y avons retrouvé Michael Kay dont nous avons quelques céramiques,

 

Et Georges Aston qui potifie à quelques kilomètres de chez nous. Nous en avions parlé dans notre blog après une visite passionnante à son atelier.

Nous craquons pour les magnifiques grès de Norbert Botella ( un voisin du Lot ), noirs au design moderne.

 

 

 

 

Norbert Botella

Norbert Botella

La créativité est immense, les réalisations parfois surprenantes, mais aussi des pots ternes, c'est à voir ce week end à Limeuil ( 22 et 23 juillet 2017)

Marché  potier de Limeuil - Dordogne
Partager cet article
Repost0
5 juillet 2017 3 05 /07 /juillet /2017 11:31

Ce village au cœur des vignes de Pécharmant près de BERGERAC sera très animé ce samedi 08 juillet 2017.

Nos amis de l'association BLUES POURPRE, Patrick SIB, son épouse Béatrice et de nombreux bénévoles  passionnés de musique de là-bas ont concocté une soirée blues avec trois groupes majeurs de la scène musicale et tout plein à manger, grignoter, boire.

Un peu de MISSISSIPI, du talent, de la passion, il sera là le bonheur !

 5 euros l'entrée ( gratuit pour les adhérents  de PURPLE BLUES !)

l'affiche

l'affiche

Un jour, il n'y aura plus de poëtes, il n'y aura plus de musiciens, il n'y aura plus d'artistes parceque, pour des raisons surement très bonnes, nous n'aurons pas pris le temps de lire, d'aller au concert, de visiter des galeries d'art... d'applaudir...

Partager cet article
Repost0
27 juin 2017 2 27 /06 /juin /2017 15:44

Depuis 2014, nous  mesurons l’évolution de la cuisine de ce jeune chef au restaurant " La table de Léo"  , Florent Reversat , et sa compagne, Servane Daudet.

Quelques tables à l’intérieur, une belle terrasse sous les parasols au pied  de l’abbaye de Saint-Avit Sénieur ( dont nous reparlerons prochainement !).

Après une semaine de canicule, la température s’est un peu calmée et nous permet de déjeuner sur la terrasse.

En semaine un menu du jour (3 plats) est proposé à 20 euros ainsi qu’un menu plaisir à 32 euros.

 

foie gras à la gelée de sangria et fraises

foie gras à la gelée de sangria et fraises

En ce samedi, c’est  menu plaisir….

Nous nous laissons tenter par le foie gras à la gelée de sangria aux fraises. Original, parfaitement cuit et un nem de gambas fabuleux proposé hors menu. Les assiettes  sont  belles.

Le filet de bœuf de Salers ( supplément de  5 euros)  avec  une poêlée de pommes de terre et compotée d’oignons et le magret de canard sauce caramel et vanille. Les sauces accompagnent délicieusement sans écraser le goût des viandes.

 

Nem de gambas

Nem de gambas

C’est La Mirabelle ( Bergerac du Domaine de la Jauberty) qui nous permet de débuter le repas et la Gloire de mon Père ( Bergerac du Domaine de Conti en 50 cl) qui le termine.

Nous attendions mieux du macaron aux griottes qui est toutefois très correct.

Florent Reversat privilégie les producteurs locaux dont le nom figure sur la carte.

La carte des vins propose un beau choix de vins de Bergerac.

 

Magret de canard

Magret de canard

 

Un B I B gourmand de Michelin vient de récompenser cette très belle table.

Mais alors, pourquoi "la table de Léo "? !!!....  Allez lui demander...et régalez-vous !

Tél :  05 53 57 89 15 

Partager cet article
Repost0