Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 novembre 2009 1 02 /11 /novembre /2009 10:47
Sous les bois couronnés d'un reste de verdure , feuillages jaunissants .....( merci Lamartine),  nous poursuivons nos promenades automnales.



La plupart de nos villages figurent au titres des " plus beaux villages de France" . Au milieu d'un environnement préservé, d'une nature généreuse, d'un patrimoine historique unique et d'un art de vivre précieux, ils font notre fierté et notre bonheur.

Nous nous arrêtons à  Saint Léon de Vézère , blottie dans une boucle de la Vézère...

L'église romane Saint Léonce, , une des plus anciennes de la région est du Xll e siècle.
Elle est inspirée des églises byzantines.
Sous le toit de lauzes et le plafond en bois , nous avons eu le plaisir d'y écouter les frères Capuçon ( Oeuvres de Schubert) dans le cadre du
festival de musique du Périgord noir .

Sur la photo, derrière l'eglise, se dressent les tours du château de Clérens ( XVl e).

La prochaine fois, je vous parlerais du manoir de Lassalle ( XlV e) , de la Chapelle expiatoire et de sa légende gravée dans la pierre à l'entrée du cimetière ....promis, enfin..peut-être !










Partager cet article
Repost0
28 octobre 2009 3 28 /10 /octobre /2009 12:41

Combien de touristes, combien de vacanciers se sont arrétés devant ces fenêtres gothiques ....

Et puis, hier, mardi 27 octobre 2009, sous une lumière éclatante d'automne, j'ai fait comme eux !!!

Et je m'en suis allé réver dans les ruelles de Sarlat, les cours intérieures. J'ai tourné dans le jardin des enfeux, essayé d'imaginer la tour des morts éclairant l'âme des défunts ...

Je retournais vers les années 1500 écoutant La Boétie. Que les discours d'aujourdhui semblent tristes et sans saveur !

Je saluais Malraux qui eu l'idée,  le courage et l'audace de ressuscité notre ville ....


..et me retrouvais devant l'hôtel Plamon

Quelques touristes, Quelques vacanciers étaient arrétés devant les fenêtres gothiques .

Leur histoire a commencé  au 14 eme siècle lorsque les drapiers Selves de Plamon firent bâtirent leur  hôtel particulier !





Partager cet article
Repost0
20 octobre 2009 2 20 /10 /octobre /2009 09:16
Nous nous sommes rencontrés sur le net, entre deux commentaires, sur un sujet pas trop net.. Il a le commentaire à fleur de post, Alti !!!

Ces chambres à lui ne sont pas d'hôtes comme les nôtres mais photographiques. Il clique-claque tout le temps, il met le noir en couleur. Le Périgord et lui se sont adoptés !  il blogue aussi par  
!

Il prend son pied,  un GITZO en métal de 13 kilogrammes ! Il photo tôt, comme s'il voulait le jour nouveau rien que pour lui !

Néophite en photo , j' 'ai eu besoin de quelques explications ; de ses lumières à lui, l'héritier de Louis Lumière ! ... alors  m'a emmené voir sa chambre !!! j'ai reculé de  cent ans !!! c'est loin du format " carte de crédit " !!!!

Impressionnant !! c'est immense, ça tourne dans tous les sens ! ça vise dans les coins ! il y a des boulons, des écrous, des vis partout ! un vrai gratin d'écrous / vis ! 



J'imagine Alti; la tête sous la couverture; la main sur la poire, ..... !


La chambre photographique, aussi appelée chambre technique de grand format, est l'héritière des premiers appareils photographiques  qui utilisaient des négatifs sur plaques de verre. Les tirages se faisaient alors par contact, et pour avoir une grande photo, il fallait avoir un grand négatif.

Par grand format, on entend les films qui ont des dimensions de 9 x 12 cm à 20 x 25 cm, plus rarement des formats supérieurs, pour des applications particulières,

Ce type d'appareil ne permet donc qu'une prise de vue unique, c'est-à-dire qu'il faut insérer un nouveau châssis porte film pour chaque prise de vue (il est néanmoins possible d'utiliser des films en rouleaux de moyen format en utilisant un châssis spécial dédié à cet usage).. Ce type de matériel, lourd et encombrant, induit une méthode et une esthétique différentes de celles résultant de l'usage des appareils de petit et moyen formats (du 24 x 36 au 6 x 9).

De nos jours la chambre photographique est encore très utilisée pour les photos d'architectures et il n'est pas rares de la croiser lors de prise de vue de mode. (Playboy, Vanity Fair, Vogue, ...)



Avec lui, le quotidien devient art...Bien sûr je ne suis pas objectif, même pas 4 * 5 inches....!

Tamnies , à l'aube de l'automne . photo d' Alti photographe professionnel

 

Partager cet article
Repost0
18 octobre 2009 7 18 /10 /octobre /2009 07:25

Quelques années séparent ces deux photos des anciennes halles de Saint-Cyprien !

La ronde 4 cv a remplacé les caisses carrées sur la place du centenaire !

Qui peut me dire le centenaire de quoi ? de qui ? d'avance merci !!!





















Partager cet article
Repost0
28 septembre 2009 1 28 /09 /septembre /2009 08:36
Nous rentrons d'une balade en Bordelais. Nos amis Vincent et Nathalie nous proposent un stop au réputé vignoble des VERDOTS de David Fourtout ( nom étonnant pour un vigneron !) !
Les Verdots, (nom étonnant pour du vin.).... sont situés sur la commune de Conne de Labarde ( nom étonnant pour une commune...). .....

Nous sommes accueillis dans le chais moderne par Julie. Souriante, elle nous explique que le chai a été creusé dans la pierre, mettant à jour le ruisseau souterrain les Verdots ...d'où le nom de l'appellation !




Sur une table, moultes revues sur la vigne et le vin ; toutes parlent du  vignoble ....

David Fourtout est absent. Sylvie nous explique le soucis d'une viticulture respectueuse de l'environnement, la selection des raisins lors de la vendange, l'assemblage qui va signer le vin....


















Installés sur des argiles, calcaires et silex, 13 hectares sont plantés en cépages blancs Sémillon (50%), Sauvignon Blanc (29%), Muscadelle (11%) et Sauvignon Gris (10%)
Produits sur des calcaires à la roche-mère très superficielle, 22 hectares sont plantés en cépages rouges Merlot (50%), Cabernet Sauvignon (22%), Cabernet Franc (14%) et Malbec (14%).



Julie nous propose de passer à la dégustation ....

La selection des grains, des terroirs et la vinification permettent de proposer quatre familles de vins : la qualité et ( les tarifs !) sont progressifs !

Nous y retrouvons des blancs secs, des rosés, des vins rouges et des vins liquoreux (Monbazillac ).

Le Clos des VERDOTS ( à boire jeunes) de 8 à 10 euros

La Tour des VERDOTS ( grains selectionnés) de 10 à 15 euros

Grand Vin les VERDOTS ( fleuron du vignoble) de 15 à 30 euros ( pour le Monbazillac)

Le Vin selon David Fourtout ( l'exception !) environ 40 euros







Les vins sont bien faits, la progression entre les games est bien marquée ...l'accueil parfait .....nous chargeons nos emplettes et rentrons à Beauvert...

Nous visiterons la vieille Conne et ses vieilles maisons une autre fois ......

LES VERDOTS
David Fourtout

1 rue des récollets

24560 Conne de Labarde

tél  05 53 59 34 31
Partager cet article
Repost0
23 septembre 2009 3 23 /09 /septembre /2009 07:43

Isabelle Jacopin trempe ses pinceaux dans le Mississipi. Elle aime les couleurs et le blues. Elle peint les notes, sans bémol, De Saint Louis à Saint James. De retour de la Louisiane, elle a continué à peindre dans son atelier qui surplombe la Vézère ....
Cet été, elle a accroché ses toiles lors des concerts dans le vieux Bugue et à Périgueux.



Avant sa migration hivernale elle organise un décrochage les

Samedi et Dimanche, 26 et 27 septembre,
de 15H à 19H,
vernissage des peintures de l'été 2009 à l'atelier
                 Isabelle JACOPIN
9, rue de la République, 24260, LE BUGUE- 05 53 03 93 70

 
Vous êtes les bienvenus pour partager ce moment avec elle autour d'un verre, avant que ces peintures ne s'envolent ensuite pour La Nouvelle Orléans!
 









Partager cet article
Repost0
20 septembre 2009 7 20 /09 /septembre /2009 17:59



Le clocher/donjon de notre église abbatiale n'est ouvert à la visite  qu'à l'occasion des journées du patrimoine.

Il a plu toute la matinée de ce dimanche 20 septembre 2009. Les journées du patrimoine pataugent...

Un timide rayon de soleil dévoile un coin de ciel bleu vers 15 heures ... alors..; en route pour la visite de notre clocher.

Nous ne sommes pas les seuls attirés par le donjon et le rayon de soleil  ! une trentaine de personnes attendent ...

Monsieur Pierre Mounet, notre maire et Christine Falda, conseillère municipale se partagent les groupes de visiteurs.

A l'origine, l'église et le donjon n'étaient pas rattachés. le donjon était une tour de défense du village intégré au système de défense dont faisaient partie les remparts. Les meutrières permettaient au guetteurs de scruter l'horizon...

Il est probable que le donjon fût construit avec de vieux matériaux trouvés sur place tel que ce couvercle de sarcophage qu'on retrouve à la base de l'édifice.
Il faut dire que moultes guerres et pillages dévastateurs ( ( les Danois, les Sarrazins) avaient donné l'idée du recyclage des matériaux avant le Grenel de l'environnement !

Puis l'église a été unie  au donjon ; les raccords entre les deux sont encore bien visibles.

La visite commence, Christine est notre guide ; On ne pouvait espérer plus approprié prénom comme guide....!

Nous grimpons l'escalier metallique extérieur, comme un échaffaudage qu'on aurait oulié de retirer après les travaux.

Tels des passe murailles, nous rentrons dans le bâtiment par porte  très étroite, 45 centimètres de large, pas plus , percée dans l'épaisse paroi .



Nous grimpons les 65 marches en spirales éclairées par les meutrières.





























Nous arrivons dans une grande salle, dite " salle de l'horloge". L'ancien mécanisme agonise dans un coin.



Puis  nous montons quelques marches, nous descendons un escalier de meunier . L'espace se rétrécit, s'assombrit. . J'ai l'impréssion soudain de revivre une scène du roman de Gaston Leroux ' le fantôme de l'opéra' ! Nous  arrivons sous la charpente de l'église juste au dessus des voutes de pierres.  Et là, plus de piles dans l'appareil photos . Je lève en vain les yeux vers le ciel ; je n'ai jamais si près du Patron ....décidément, ce n'est pas ma tase d'athé !!!



Nous regrimpons des marches. Nous sommes en haut.. L'immense sirène de pompiers est à l'affût du feu ! quatre magniques cloches gravées au nom des donnateurs. Je tente une sortie sur le chemin de garde. Je suis mal. c'est haut, très haut..; je tibube un peu, je ne suis pas fier ; je vertige.  Mon clin d'oeil est récompensé. un peu d'energie me permet de prendre une photo de la vue .....


Merci à tous ceux qui ont permis que cette exceptionnelle visite ait pu avoir lieu !!!!!

Partager cet article
Repost0
14 septembre 2009 1 14 /09 /septembre /2009 09:23
Pour la deuxième année, M Feltrin ( le mari de l'adorable fleuriste de Castelmoron !) organise un rassemblement d'automobiles anciennes dans le cadre de PORT LALANDE à CASTELMORON SUR LOT.  ( tél 05 53 84 93 40 )

Le soleil est invité ce week end des 12 et 13 septembre 2009.

Notre ami EUGENE insiste " venez nous rejoindre, on prend la DELAHAYE et on va faire la bise aux copains .."

La proposition est alléchante. Nous craquons.

Eugène sort la DELAHAYE du garage  ( modèle 87 de 1922, 30 cv , roues en bois ...)


Ce n'est pas la Delahaye 135 dédicacée par Chapron ! c'est la familiale, la robuste, la fidèle ! pour autant que vous mettiez de l'essence et un peu d'huile, elle vous emmène au bout du monde !

Pour l'immédiat, nous nous mettons en route pour Castelmoron

Contact ....les 6 volts de la batterie ont un peu de peine à réveiller les quatre cylindres . Nous prenons place. Le charme opère. Le bruit des portières qui se ferment de leur propre chute... quelques dizaines de kilogrammes de tôle épaisse. Pas besoin de claquer fort ...

Les routes du Lot et Garonne sont magnifiques en ce dimanche de mi septembre. Les pruniers n'ont pas encore laché toutes leurs prunes... La Delahaye est un torpédo ! pas de toit, pas de côtés. L'esprit pur du voyage... foin de la taxe carbonne ... pardon aux écolos...


















Nous arrivons à CASTELMORON ! le parking des visiteurs est bondé ! il y a du monde, du monde, des autos anciennes, des tracteurs, des voitures de pompiers, des vélocars, des moteurs fixes à essence, à vapeur et même à hydrogène ..

L'entrée est  à 2 euros par personne ( gratuite si on arrive en voiture ancienne)


Vers 15 heures, les Citroën se mettent en route pour un vaste défilé commenté. La gamme est bien représentée ! les Rosalies, tractions, 2 cv et ami 6, SM, ID et DS ; ce n'est pas la croisière "jeunes" !



De belles autos, quelques rares très anciennes. D'après les organisteurs peut être 500 !!!






































Partager cet article
Repost0
13 septembre 2009 7 13 /09 /septembre /2009 18:25
Oui OUI;    à donner, sinon chat va pas être drôle pour eux dans les prochains jours !



 Bon d'accord, vous en avez déjà un dans la gorge....

Adoptez-en un, ya pas d'impôts dessus !!!!

Adoptez les deux ya pas d'ISF non plus !

Puis vous aiderez mon ami  
ALTI

Contactez le http://altitude260.com/

les petits ont tout juste un mois, vaccinés, soignés gratos pendant quelques temps...

Les minets habitent en Dordogne ( SARLAT) et ne sont pas livrables en colissimo.






Quelques mots pour informer que ces 2 chatons ne sont plus disponibles sur le marché noir des chatons détaxés.
Ils ont en effet été ex-changés par le commanditaire d'une famille ayant des
intérêts dans les calins.
En gros, ils ont trouvé une famille.
Merci à elle.
Partager cet article
Repost0
10 septembre 2009 4 10 /09 /septembre /2009 16:44
J'ai vu passer cette exceptionnelle carte postale sur un site de vente aux enchères....

 Les dames se rassemblent autour de la toute nouvelle fontaine !

On a apporté fourneau, table , et chaises...  on fait des crèpes ... admirez les tenues !!!

ça se passait comme ça en 1905, en Dordogne !!!

( félicitations à l'acheteur !)

 
Partager cet article
Repost0