Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 décembre 2009 3 23 /12 /décembre /2009 13:00
Après la mise en place d'un marché de gros les mercredis après-midi, SARLAT persiste dans la TRUFFE. du Périgord !!! 

Il faut dire, avouer, admettre, qu'elle ne sera pas soumise à la taxe car  bonne .....!

Le parfum ennivrant de la Tuber Melanosporum va parcourir places et ruelles de Sarlat ! 

Le menu est copieux, généreux,un peu touffu,  bref,  périgourdin !!!


marchedegros3e-1-.jpg



Cette fête est patronnée par les grands noms de la Truffe ,ROUGIE, PEBEYRE et FAUCHON et quelques cuisiniers réputés : Michel TRAMA de l'Aubergade de Puymirol, Maxime  LEBRUN du Grand-Bleu de Sarlat, Eric SAMSON de l'imaginaire de Périgueux, Vincent ARNOUD du vieux logis de Trémolat .... Les étoiles vont briller sur Sarlat !


Le menu est copieux .... les programmes alléchants !


     La fête de la truffe (
programme)

Tout au long de ce week-end des 16 et 17 janvier, dans le cadre de la fête de la truffe, à l’initiative du Groupement des Producteurs de Truffes du Périgord Noir et de la ville de Sarlat, seront proposées de nombreuses animations :
- Marchés aux truffes les samedi et dimanche ;
- Cavage sur une truffière dans le cœur du secteur sauvegardé ;
- Concours de «Croustous» aux truffes (tapas) ;
- Exposition de photos sur la truffe ;
- Visites de truffières ;
- Ateliers identification et senteurs de la truffe ;
- Ventes de produits à base de truffe et produits dérivés (livres, arbres truffiers…)
- Visites théâtralisées «à la Poursuite du Diamant Noir»...

     L'Académie Culinaire (
programme)

L’Académie culinaire du foie gras et de la truffe Sarlat-Périgord Noir, une source d’inspiration sans pareil, un lieu unique de partage d’expériences, ouvrant de nouveaux horizons pour la cuisine française."
La ville de Sarlat, Rougié et la Maison Pébeyre ont donné naissance en septembre 2009 à la première «Académie culinaire du foie gras et de la truffe». Cette institution s’illustrera, pour la première fois, les 16 et 17 janvier prochain, lors de la Fête de la Truffe à Sarlat.


     Le Trophée Jean Rougié (
programme)

         
Le trophée Jean Rougié est jugé par une équipe composée de grands noms de la cuisine française.
Le concours est dirigé par Jean-Luc Danjou, meilleur ouvrier de France, Directeur des formations de l’Ecole du Foie Gras Rougié de Pau, et soumis à un jury composé de 11 chefs étoilés (dont deux Bocuse d’Or), présidé par Michel Trama (3 étoiles Guide Michelin).

     Les démonstartions de grands chefs (
programme)

Tout au long du week-end de la Fête de la Truffe animé par de nombreuses animations gratuites (démonstrations de cavage, visites guidées, chasses au trésor, ateliers d’identification et senteurs de la truffe, concours de pesée d’une truffe…), l’Académie culinaire invite tous ceux qui le souhaitent à participer à des démonstrations de cuisine par des chefs sarladais et des chefs étoilés du Sud-ouest sur le thème de la truffe.

     Les stages culinaires (
programme)

Apprenez à cuisiner avec des grands chefs ....Si comme de nombreux français, vous aimez passer derrière les fourneaux, profitez des stages gratuits pour vous perfectionner.
Le temps de quelques heures, aux côtés d’une chef cuisinier du Sarladais, apprenez les secrets des recettes au foie gras et à la truffe

   

Partager cet article
Repost0
20 décembre 2009 7 20 /12 /décembre /2009 08:07

beauvert-7166.JPG

Nos dirigeants sont vraiment très forts !! en quelques jours à COPENHAGUE, il sont réussi à faire baisser la température du sud-ouest de 15 degrés ! Bientôt du foie gras de phoque en Périgord !

beauvert 7172
Partager cet article
Repost0
15 décembre 2009 2 15 /12 /décembre /2009 09:27
PIERRE LOEB a la fève du samedi soir. Des autres soirs aussi !

La fève de cacao, faut-il le préciser.

Normal, l'artiste peintre post-cubiste est fou de carrés... de chocolat !

Lorsqu'il croque une scène, le chocolat n'est pas loin....

Quelques explications !

ART02 7112



Il n'y a pas si longtemps, les bonnes tablettes de chocolat étaient protégées par une cartonnette rigide.

En fin de jounée, Pierre y a essayé ses pinceaux ( mine de rien, sans s'en mêler !)  avec les peintures de sa palette du jour.

Ainsi sont nés des tableaux abstraits de petits formats baptisés " CHOCOLATURES"

ART02-7111.JPG





Elles sont exposées au DOMAINE PERDU de MEYRALS.
ART02 7108

N'hésitez pas à venir en croquer pour elles ....!
Partager cet article
Repost0
6 décembre 2009 7 06 /12 /décembre /2009 10:09
Nous ne connaissions ni le photographe, ni ses photos !!!! La grande galerie du Domaine Perdu lui est consacrée jusqu'au 10 janvier 2010. Les " Chocolatures" de Pierre Loeb étant exposées dans la petite ( nous en parlerons plus tard) !



Les couleurs sont éclatantes, les formats grands.

Une palissade entoure un chantier d'entretien de navires  en Bretagne. Au fil des ans, les peintres en bateaux ( à ne pas confondre avec les peintres de marine !) y ont essuyé leurs rouleaux et leurs pinceaux . Et c'est là que l'oeil du photographe se rince ....






Chaque année, Bernard ( sur la photo) clique claque. Parfois tout le panneau, parfois un bout seulement, en extrait un détail, le grossit ....



Il y avait du monde, hier, samedi 5 décembre au vernissage ! Nous avons essayé de causer un peu ... et appris que Bernard avait illustré de nombreux ouvrages, notamment l'AGENDA 2010 de BRETAGNE, Un très beau livre sur les VINS de BERGERAC , des livres sur les musées... et plein d'autres.


Je n'ai rien compris lorqu'il m'a parlé technique : je n'avais pas mon traductuer
ALTI à côté ....sauf lorsqu'il a abordé son désir prochain d'utiliser une chambre ( Merci José !) .!







Partager cet article
Repost0
4 décembre 2009 5 04 /12 /décembre /2009 09:37
 L'atelier du cordonnier est au premier lacet de la rue Arthur Delfour, Au Bugue, depuis bientôt 60 ans !



Maurice Clavière,85 ans,  se mêle de tout, de la botte, du soulier, de la sandale.

On  franchit la porte pour faire réparer mais aussi  pour causer, pour écouter, Maurice raconte son métier avec passion...il explique aussi que le montant de la retraite diminue, alors il travaille encore un peu ...le tantôt.

 
Un morceau de carton diminue l'éclat de la lampe trop puissante... les vieilles machines inutilisées , figées dans le temps,  sont  protégées par du plastique... au cas où...On ne jette pas!



Il est bientôt midi. Je laisse Maurice ...J'ai l'estomac dans les talons !!!
Partager cet article
Repost0
30 novembre 2009 1 30 /11 /novembre /2009 08:54
COULEURS EN LIBERTE

Voici deux mots qui me plaisent !

Chrystel & Bruno Lajoinie les ont associés pour le titre de leur prochaine exposition au DOMAINE PERDU.

du 3 décembre 2009 au 10 janvier 2010 du jeudi au dimanche de 10.30/12 heures 15/18 heures

Les photographies du périgourdin BERNARD DUPUY et les chocolatures de PIERRE LOEB

Nous connaissions les chocolatines ( vous savez, c'est ce qu'on appelle pain au chocolat au nord de Périgueux !) mais point les chocolatures !

Alors j'ai appelé Pierre Loeb qui m'a expliqué, avec énormément de patience, de précisions et de gentillesse.

Un certain soir voici quelques années, ma séance de travail se termine. A ma droite sur la palette des restes de couleurs ; à ma gauche de petits rectangles de carton ; les tablettes de chocolat en bénéficiaient encore pour en assurer la rigidité. L'idée m'est venue de poser quelques touches de couleur sur cette surface qui, après avoir accompagné ma gourmandise me serait le support à de petites oeuvres abstraites. Faut-il rappeler que l'abstraction est l'essence même de toute peinture vraie, le sujet n'étant qu'un prétexte.
....


Nous ne connaissons pas encore Bernard Dupuy.

j'emprunte quelques mots au conseil général d'Aquitaine qui suit l'artiste...

«Il suffit de regarder» se contente de commenter Bernard Dupuy. L’intensité des couleurs, qui pourrait faire croire à l’œuvre d’un peintre, est presque une constante dans son travail. Un travail ici tout personnel qui s’intéresse à ce que Bernard Dupuy appelle «des lieux communs» au sens propre comme au sens figuré ; éléments disparates et utilitaires, ne possédant aucune caractéristique noble et si peu promis à susciter l’œuvre d’art. Par la magie combinée de l’œil, de la lumière et du cadrage, la réalité est d’un seul coup transfigurée. Volumes, lignes de force, contrastes et oppositions entre les formes, entre l’ombre et la lumière, tout concourt à donner vie, intensité et beauté à une réalité qu’il suffisait juste de regarder…

Partager cet article
Repost0
29 novembre 2009 7 29 /11 /novembre /2009 08:04


C'est bientôt Noël, Approchez, approchez, !! Si vous avez été sages, vous ne serez pas privés de Vézère !

 
NOEL des CREATEURS
chez Isabelle JACOPIN,
9, rue de la République,
24 LE BUGUE
 
Isabelle invite des amis artistes à exposer dans son atelier,
du 28 novembre au 23 décembre 2009.
 
-Marie Jacopin, créations Africaines
-Florence Denille, platres ludiques
 
 
Vernissage le dimanche 29 Novembre, de 15H à 19H
et tous les dimanches, pendant le temps de l'exposition, venez prendre un café ou un verre de vin avec les artistes!
tel: 05 53 03 93 70

Les artistes seront présents tous les dimanches après-midi de

 

15 à 18H jusqu'au 23 décembre.

Partager cet article
Repost0
23 novembre 2009 1 23 /11 /novembre /2009 08:35
Lussac, ce sont quelques maisons posées sur le côteau en face de chez nous. Le numéro du chemin qui y mène est effacé des cartes tout comme le lieu-dit semble effacé du temps ....

L'église Sint-Barthélémy ( diocèse de Sarlat)  date du Xll e siècle. Un habitant de Péchalifour, village voisin, a permis sa restauration dans les années 80.


Le presbytère est accolé au mûr de l'église et est, aujourdhui, habité !
Deux cadrans solaires ( les ROLEX du moyen âge ! ) témoignent de cet adage " ce n'est pas parceque deux cadrans solaires indiquent la même heure, que c'est l"heure juste ! je vous laisse méditer !!





La charpente est bâtie comme une carène de bateau inversée.































Quelques pas nous guident dans les bois où le moulin à vent de Lussac finit tristement  de mourir. Il a tourné jusqu'à la guerre de 14/18. Le linteau de la porte est frappé d'une croix latine en relief; Ce moulin, de toute évidence, était indispensable à la vie du
couvent tout proche de Reignac. Je n'ai pas trouvé de photos du moulin avant ....



Partager cet article
Repost0
18 novembre 2009 3 18 /11 /novembre /2009 10:38
Bien des questions furent posées à la suite de l'article de BOGUY sur l'échauguette du château de Sirey.








D'où pouvait bien venir le nom d 'échauguette...?













Après de nombreuses recherches j'ai enfin trouvé !


Dans les temps anciens, la mission de surveillance était confiée aux chats ( comme en atteste cette photo d'époque !)

En Occitan ( que je ne maitrise pas encore !) Chat se dit "gat" et guetter" gachar ".

Petit à petit, l'expression " les chats guettent" est devenue " l'échauguette" ....

enfin, je crois .... !
Partager cet article
Repost0
14 novembre 2009 6 14 /11 /novembre /2009 08:25
Nous passions souvent devant la poterie sur la route du Moustier près des Eyzies et de la Roque Saint-Christophe.
Jamais nous ne nous y étions arrêtés de crainte de tomber sur une boutique de poterie pour touristes ; l'étiquette " made in China" tout juste décollée...
Et puis un jour, accompagnés de Franck et Dorothée, de passage en Dordogne, nous nous décidons ....



Georges nous accueille, les mains blanchies par l'argile, les cheveux peignés il y a longtemps déjà....

Georges est britanique. Il tournait en rond.. Alors, en 1976, il s'est dit : 'quitte à tourner,  je vais devenir potier" comme le destinait son origine anglaise .... ( les esprits lents peuvent relire !)


















 Georges est plein d'humour. Georges est bavard. Pas besoin de prendre la force pour nous expliquer son grès. Il s'assied devant le tour. Tout en parlant, il façonne des gobelets..;comme si de rien n'était. Il explique la cuisson, les degrés, les défauts,les astuces,  les charlatans, les différentes sortes d'argile...on est un peu perdu !


Bon gré, mal gré, on écoute, on questionne ... la différence entre la faïence, la porcelaine, le grès blanc ....
Généreux , il explique, démontre. D'un coup de pichenette de l'index, il fait chanter un bol, puis un saladier... La note est claire, limpide, musicale ... concerto en grès majeur ... Pour qui sonne le"  la"  ?




Nous restons sous le charme. Nos amis choisissent un magnifique plat. Georges l'emballe dans une vieille édition du Daily mail ....

Georges ASTON
Roche Morel
24620 Le Moustier

tél 05 53 50 78 20
tél 05 53 35 14 93

mail aston.george@wanadoo.fr

Désolé Vincent, son épouse ne s'appelle pas Martine !

Partager cet article
Repost0