Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 avril 2022 3 06 /04 /avril /2022 12:38

« Tombe la neige … » la chanson d’Adamo en tête, nous arrivons un peu en retard au vernissage du Domaine Perdu ( 24220 Meyrals). Les montres  de retraités oublient parfois les heures ; Alzheimer de l’horloge !

Nous écartons les flocons et rentrons dans la grande galerie. La présentation des artistes ( le speech !) de Bruno et Chrystel a commencé. Nous avons raté le début. Dommage. Beaucoup de monde attentif.

le speech de Bruno Lajoinie

le speech de Bruno Lajoinie

Les œuvres de Daniel Levigoureux  créent une ambiance zen dans la grande galerie soudain illuminée. Bords de mer normands, Arcachon, la neige… L’artiste n’a emprunté que l’essentiel aux paysages. Les couleurs sont douces. L’immensité des mers et des ciels appellent à la contemplation, à  la méditation.

La grande Galerie reçoit Daniel LEVIGOUREUX

La grande Galerie reçoit Daniel LEVIGOUREUX

Daniel LEVIGOUREUX et Michel GINIES - le vernissage

Daniel Levigoureux et son épouse Odile, Michel Ginies et Bruno Lajoinie échangent sur l'art et s'auto portraitisent sous la direction de Michel !

 

La séance photos !
La séance photos !

La séance photos !

L’ambiance est différente dans la petite galerie. Bruno, passionné de photos, propose un accrochage exceptionnel.

Le photographe Michel Genies est à l’honneur. Depuis plus de 50 ans, il clique, il clique et il clique encore. Un peu paparasi au début, ses relations avec les artistes français et internationaux lui permettent des clichés rares d’artistes en intimité.

Brassens, Trenet, Gainsbourg, Catherine Deneuve, César, Ferré, Belmondo, Bowie, quelques paysages . Photos en noir et blanc  au  tirage  limité.

Belle brochette !

Belle brochette !

Michel Ginies devant deux portraits de César
Michel Ginies devant deux portraits de César

Michel Ginies devant deux portraits de César

Bruno et Chrystel Lajoinie réunissent, au milieu de nos bois et de nos champs périgourdins, deux grands  artistes .

N’attendez pas la fin de l’exposition ( 26 juin 2022) !

 

Galerie du Domaine Perdu

Tous les jours sauf le lundi

3330 Route des coteaux 24220 Meyrals

 

Tél : 05 53 30 47 50  et 06 83 50 01 11

 

Partager cet article
Repost0
3 avril 2022 7 03 /04 /avril /2022 08:46

Parceque l'Afrique s'est révélée à moi au cours d'une mission professionnelle au Bénin, parce que les béninois m'ont appris plus que les livres scolaires, parceque cette rencontre a changé ma vie et celle de ma famille, je me dis qu'une voix qui vient de là bas se doit d'être écoutée, je vous recommande cette conférence à Audrix ( Périgord).

Damien Deville, géo-anthropologue, cultive une pensée qui cherche à dynamiter l’individualisme et l’anthropocentrisme en repensant les liens, à l’autre comme aux territoires. Franco-burkinabé, il partage sa vie entre l’Occident et l’Afrique qui inspire son présent. Se définissant comme méditant et militant, il est engagé depuis plusieurs années dans les réseaux de l’écologie et auprès de celles et ceux qui pensent la diversité des territoires. Aujourd’hui, en parallèle de ses recherches, il déploie l’écologie relationnelle en société à travers un archipel d’associations, d’acteurs, d’artistes et de penseurs en France et en Afrique de l’Ouest.

 

Damien Deville - conférence à AUDRIX - l'homme qui arrêta le désert
Partager cet article
Repost0
30 mars 2022 3 30 /03 /mars /2022 09:31
Chateau Combrillac - l'élégance de la passion
Nous suivons, avec intérêt et gourmandise, depuis plusieurs années Florent Girou et son vignoble de Combrillac ( Bergerac).
 
Il y a un lien fort et un respect profond entre Florent, sa terre, les vignes et le vin.
Dans la suite logique de sa démarche, le vignoble est devenu bio et évolue tranquillement vers la bio dynamie.
 
Mal à l'aise dans la routine, Florent se remet en question, peaufine les vinifications, revoit les appellations et rafraichit les étiquettes !
 
 
 
 

Nous vivons actuellement une petite révolution à Combrillac et avons de nombreuses choses à vous faire découvrir!
Après plusieurs années de bons et loyaux services , nous voulions rafraîchir nos étiquettes, avec un esprit plus créatif et des noms de cuvées qui racontent des histoires ! Nous avions envie que nos bouteilles reflètent davantage le nouveau tournant que prend Combrillac.
En revanche nous sommes attachés à ce que vous puissiez suivre notre évolution sans que cela soit trop « flou » ou confus pour vous.
Aussi, voici un petit résumé de la métamorphose opérée dans la gamme :
Blancs secs :
- « L’Inédit » n’est pas reconduit, et nous vous proposons d’opter pour l’ « Hirsute Blanc », qui a de plus en plus de succès, en France et à l’étranger. Les deux vins commençaient à être trop proches pour justifier de faire deux cuvées distinctes.
En revanche, nous aurons en principe assez de disponibilité pour l’année en Inédit Blanc 50 cl 2019 qui est délicieux en ce moment. Il reste également encore quelques bouteilles en 75 cl (jusqu’à mi-avril).
- une nouvelle cuvée voit le jour « Petchalba » sur le millésime 2020. Un vin positionné plus haut de gamme, en vin de France, qui montre une autre dimension du terroir de Combrillac. Petchalba, nom macédonien, se réfère au voyage initiatique des jeunes hommes après leur mariage qui quittent leur région pour espérer faire bonne fortune ailleurs et vivre de nouvelles expériences avant de finalement revenir avec bonheur chez eux, serein et épanouis. Aucune allusion évidemment avec mon parcours...
-
Rosé :
- « L’Inédit » passe la main à « Houtsiplou », avec le même esprit d’un rosé sec et gastronomique.
Ce nom est un clin d’œil à l’origine belge de mon épouse Uyen. Houtsiplou est un petit village loin de tout en Belgique. Pour rajouter à l’effet décalé, on dit aussi Houtsiplou les Bains-de-Pieds, pour souligner l’absence d’accès direct à la mer. Enfin, ce mot veut aussi dire « Ecoute s’il pleut ». Tout cela nous
semblait très approprié pour une cuvée qui chasse les nuages et qui donne l’impression d’être en bord de mer au soleil toute l’année !
Rouges :
-« L’Inédit » 2018 et « Le Dôme » 2019 seront les derniers millésimes de ces cuvées. Nous pourrons en proposer toute l’année ! Ils sont pour nous de belles références des vins de Bergerac dans un registre dense, fins et classieux. Ils seront en 2022 dans une phase de pleine maturité.
- « L’Hirsute » pourra être disponible toute l’année. Nous avons plus de volume cette année et nous ne devrions pas être en rupture de stock !. C’est une cuvée qui a reçu un très grand enthousiasme l’année dernière. Il faut qu’elle se prépare à remplacer l’année prochaine l’Inédit et le Dôme ! Une
nouvelle cuvée, plus haut de gamme et nommée « Faire terre » fera également son apparition en 2023.


Rosette :
- Ce vin portera le nom de « Chahuts ». Un vin joyeux, gourmand, festif ! Le vin d’apéro par excellence en Dordogne !
 

Enfin, une cuvée un peu particulière pour finir, une cuvée militante : la cuvée « Troc ». Ce Bergerac rouge 2021 est un vin qui sera distribué à partir de mi-mai uniquement en bouteilles consignées ! Elles vous seront livrées en casiers consignés de 12 bouteilles pour éviter d’utiliser du carton et pour que vous puissiez plus facilement nous restituer le verre vide comme pour des bouteilles en verre d’Evian ! Les bouteilles de notre cuvée Troc seront collectées lors de livraison de vos commandes suivantes pour être lavées et réutilisées. Fini les capsules en métal, la cire sur le bouchon, les cartons de stockage. Les étiquettes sont hydrosolubles, le bouchon est naturel et non traité au peroxyde, la livraison se fait en cagette réemployable. Le vin est frais, gourmand et plein de fruit. Nous développons cette cuvée car nous avons choisi de supprimer progressivement les BIB qui, malheureusement, ne conservent pas suffisamment bien les vins que nous faisons (à savoir ; des vins sans ajouts de produits œnologiques et avec des doses très faibles de soufre).
Pour résumer :
Inédit Blanc remplacé par Hirsute
NOUVEAU blanc haut de gamme Petchalba
Inédit Rosé devient Houtsiplou
Inédit Rouge et Dôme remplacés l’année prochaine Hirsute
NOUVEAU rouge haut de gamme Faire terre
Rosette devient Chahuts
NOUVEAU cuvée militante Troc
Nous sommes bien conscients que cela fait beaucoup de changements en peu de temps mais comme vous le savez, Mylène et moi, sommes toujours très disponibles pour répondre à vos questions ! Nous pourrons également faire le point avec vous lors de nos livraisons, n’hésitez pas à nous solliciter.
Vous trouverez ci-joint le tarif préférentiel, livraison comprise, pour les professionnels de la
Dordogne.
Par ailleurs, d’autres petites révolutions s’opèrent également à Combrillac :
- Nous avons introduit notre demande de certification en biodynamie auprès de l’organisme
« Biodyvin », le syndicat international des vignerons en agriculture biodynamique (lequel compte 192
membres en France, Belgique, Allemagne, Italie, Suisse, Espagne) ;
- Nous plantons au printemps 3 parcelles de vignes en vitiforesterie avec une approche très originale : chaque pied de vigne sera accompagné d’un arbre et d’une plante aromatique (ce qui fait
environ 6000 pieds de vignes et 6000 arbres à l’hectare) ;
- Nous envisageons le travail d’une de ces parcelles de vignes en traction animale avec un cheval ;
- Uyen a entamé cette année une formation BTS viti-oeno à distance en vue de devenir vigneronne chevronnée ! Elle ne lâchera pas pour autant son activité de paysanne-cueilleuse mais la recentrera sur ce qui la passionne le plus : les Déjeuners Sauvages l’été, des Ateliers de cuisine et de fermentation
sauvage, le développement de la phytothérapie pour la vigne et la préservation de la biodiversité sur le vignoble grâce à la complantation.

Impasse Coucombre 24130 Prigonrieux
Tél : 05.53.23.32.49 / 07.81.10.38.84
www.combrillac.fr
Partager cet article
Repost0
28 mars 2022 1 28 /03 /mars /2022 08:46

Ils persistent et signent ! Chrystel et Bruno LAJOINIE présentent deux artistes nouveaux dans la galerie.

Ils ont le plaisir de vous inviter au vernissage des expositions inaugurales de la saison 2022 qui se tiendra le samedi 2 avril à partir de 17h30 en présence des artistes invités : le photographe Michel GINIÈS et le peintre Daniel LEVIGOUREUX.

 

Michel Ginies (1952) a pratiqué très jeune la photo. Il se consacre désormais aux sujets culturels et aux portraits d’artistes, écrivains, acteurs, peintres.

 

Daniel Levigoureux ( 1947) d'abord tenté par l'abstraction géométrique,  s'intéresse à la peinture figurative de paysage.

 

 

Daniel Levigourreux
Daniel Levigourreux

Daniel Levigourreux

Michel Ginies
Michel Ginies

Michel Ginies

Partager cet article
Repost0
21 mars 2022 1 21 /03 /mars /2022 08:54

 

A voir le mercredi 23 mars 2022 à 21h10 sur France  2 !

Il y a quelques mois, je descendais dans le village pour quelques achats et eus l'impression, soudain, de rentrer dans une autre dimension !

Je me retrouvais 80 ans en arrière, les vitrines avaient changé, Citroën en était à la Rosalie, les piétons avec pantalons larges, casquettes et foulard autour du coup. Les publicités auraient ravi les collectionneurs d'aujourdhui ....

Les habitants de Saint-Cyprien étaient conviés au tournage du film " les enfants des justes" d'après le roman de Christian Signol qui rend hommage aux héros ordinaires avec Mathilde Seigner, Gérard Lanvin, Philippe Torreton !

 

En 1942, en Dordogne, la ligne de démarcation séparant la zone occupée par les nazis et le monde libre croise le cours de la rivière. La ferme des Laborie se situe à deux pas et Virgile, n'écoutant que son coeur, ne refuse jamais sa barque à ceux qui tentent de passer en zone libre. Et lorsqu'on propose à Virgile et Blanche, qui n'ont jamais pu avoir d'enfants, de cacher Sarah et Simon, deux jeunes juifs perdus dans la tourmente, ils accueillent les petits réfugiés comme un don du ciel. Au fil des jours se nouent entre eux des liens indéfectibles, malgré les contrôles incessants, les trahisons et les dénonciations...

·  Téléfilm dramatique de Fabien Onteniente (2022)

·  Avec : Mathilde Seigner, Gérard Lanvin, Philippe Torreton, Danièle Lebrun, François Bureloup, Ambre Pallas, Cyril Lecomte, Sophie Guillemin, Wolfgang Pissors, Héléna Soubeyrand, Anton Von Lucke, Olivier Doran

Partager cet article
Repost0
15 février 2022 2 15 /02 /février /2022 13:29

 

Nous marmottions, tranquilles, au coin du feu quand des amis nous appellent pour une escapade autours des cabanes de pierre sèche de Daglan ( Périgord) …Et nous voilà chaussés, sac à dos avec le kit de survie ( bouteille d’eau et itinéraire)…

A nous les cabanes, à nous l’histoire…

Les cabanes de pierre sèche de Daglan ( Périgord)

Bien que la Cabane du Mazut, ainsi que  la cabane triple qui se trouve à la combe du Rat soient classées au registre supplémentaire des monuments historiques, point d’explications, point d’indications, point de fléchage. ..

Après avoir laissé la voiture sur le parking au centre de Daglan, nous grimpons par un petit chemin (qui ne sent plus la noisette), dépassés par des VTT courtois.

Entourés de bois, de taillis et de pieds de lavande limités par d’impressionnants murs de pierres sèches, nous cherchons ces cabanes.  

 

cabane triple

cabane triple

Puis, soudain, telles des champignons, nous en découvrons une , deux,  puis une troisième…encore et encore !

Certaines sont très en ruines, réduites en tas de pierres, d’autres résistent au temps. Depuis combien de temps sont elles là ? pourquoi ? pour qui ?

Si le terme de BORIES semble inapproprié, celui des cabanes en pierre sèche convient davantage.

Les cabanes de pierre sèche de Daglan ( Périgord)

Certains documents suggèrent qu’elles furent bâties dès la fin de la guerre de  100 ans (1337 à 1453).

Elles ont sans doute été bâties, pour leur majorité, au 19e siècle, et ne peuvent être antérieures au 17e. La cabane servait d'abri temporaire pour le repas,  le temps d'une averse, ou le repos.

On y laissait les outils, les piquets. Parfois  les jeunes enfants pendant que les adultes taillaient la vigne ou vendangeaient. La vigne, bien sûr, qui était majoritaire dans la région avant le phylloxera ( 1868).

Les cabanes sont construites en moellons et lauzes locales simplement empilées, sans mortier.

Nous croisons le lieu dit «  La bégonie » égaré dans la nature.

Le panorama est exceptionnel. La nature, en deuil, nous ravit.

Surpris par le crépuscule approchant, nous rentrons.

Une halte devant la carte appétissante du restaurant le Petit Paris. Restaurant à découvrir !

Merci à nos amis pour cette belle découverte !


 

 

 

 

 

 

 

 

Cabane appuyée sur le muret de la vigne

Cabane appuyée sur le muret de la vigne

Partager cet article
Repost0
13 février 2022 7 13 /02 /février /2022 12:40
Le samedi 05 mars 2022 à la salle des fêtes de  Meyrals (24220 Dordogne) ,
Six actrices de notre troupe de théâtre local « les strapantins » nous proposent un spectacle… enfin bien davantage ; une claque à la morosité, une ode à l’espoir, une remise en question de soi. Tout ça avec brio.
Une mise en scène tout en détails. Des actrices à fond dans leurs rôles.
»Tous mes rêves partent de la gare d’Austerlitz » de Mohamed Kacimi.
Six femmes , en prison, se retrouvent dans la bibliothèque un soir de Noël. Elles tentent d’oublier leur condition, leur histoire. Elles font comme si … préparent le repas du réveillon, les cadeaux à envoyer aux enfants. On navigue entre le rêve, le fantasme, le délire, la réalité.
Clin d’œil à Alfred de Musset et « on ne badine pas avec l’amour », l’emprise de la religion…
On ne sait plus si les enfermés ne sont pas plutôt ceux qui sont à l’extérieur, eux qui gaspillent la liberté….
Partager cet article
Repost0
14 janvier 2022 5 14 /01 /janvier /2022 10:21

Nous serons gâtés le 22 janvier 2022 sur la 5 ( Échappées belles).

https://www.sudouest.fr/culture/programmes-tv/television-le-perigord-au-coeur-d-un-nouvel-echappees-belles-7532572.php

Florent Girou est un artisan ( même artiste !) vigneron passionné et passionnant. Il exprime le meilleur de ses 12 hectares de vigne à Prigonrieux près de Bergerac. Créatif, respectueux de la nature, ses vins sont parmi les meilleurs du cru. Son épouse, Uyen, propose des déjeuners sauvages dans la propriété.

Les jardins de Marqueyssac , aux buis célèbres qui dominent la Dordogne.

Et puis Commarque ... notre château préféré que nous avons vu renaitre depuis une vingtaine d'années.

Vous trouverez nos  visites et photos sur ce blog.

 

 

 

Partager cet article
Repost0
25 octobre 2021 1 25 /10 /octobre /2021 07:18
 Jean-Luc Aubarbier

Jean-Luc Aubarbier

De passage chez Marbot à PERIGUEUX (maintenant Leclerc) à la recherche d’une idée de lecture, nous  croisons, derrière une petite table, un monsieur, assis, une pile de livres devant lui,  stylo à la main, prêt à la dédicace !

Un kibboutz en Corrèze - Jean-Luc Aubarbier

Monsieur Jean-Luc Aubarbier, enveloppé dans son écharpe, lève la tête et nous interpelle !

« Je dédicace mon dernier livre, je suis de Sarlat, c’est sur l’histoire de jeunes juifs allemands, d’intellectuels, de communistes qui fuyant l’arrivée d’Hitler au pouvoir se sont réfugiés en Corrèze et en Périgord de 1933 à 1935. Ils tentent une expérience communautaire unique en France créée avec le soutien du baron de Rothschild ; vivre en autarcie dans un kibboutz…Après leur apprentissage à la ferme-école, ils partiront pour la Palestine. Tout ne se passe pas bien au début ; souvenirs de la première guerre mondiale, la langue… l’intégration n’est pas évidente. Puis cela s’arrange. Toutefois, le préfet de Brive, fasciste convaincu, a décidé de fermer le kibboutz…

Si l’histoire est romancée, le village s’appelle réellement Nazareth en Corrèze !

https://www.youtube.com/watch?v=nyjH46zvtXg

Cet épisode de la guerre nous  rappelle celui des alsaciens et des vosgiens réfugiés en Périgord dès septembre 1939.

Jean-Luc Aubarbier, écrivain, conférencier, chroniqueur littéraire, est passionné d’histoire. Il a écrit de nombreux ouvrages (Sur le catharisme, les Templiers) . Un de ses romans «  Les démons de sœur Philomène »  a été adapté au cinéma sous le titre «  Ici-bas »

470 pages à dévorer ! 21 euros

Partager cet article
Repost0
10 octobre 2021 7 10 /10 /octobre /2021 09:28
Le dernier duel en avant-première à Sarlat

Le film sera présenté en avant première au Rex de Sarlat le mardi 12 octobre 2021 à 20h30.

La projection sera précédée d'une présentation par un des producteurs du film et les propriétaires des Châteaux de Beynac et Fénelon

D'après l'ouvrage Le Dernier Duel : Paris, 29 décembre 1386 d'Eric Jager.Basé sur des événements réels, le film dévoile d'anciennes hypothèses sur le dernier duel judiciaire connu en France - également nommé « Jugement de Dieu » - entre Jean de Carrouges et Jacques Le Gris, deux amis devenus au fil du temps des rivaux acharnés. Carrouges est un chevalier respecté, connu pour sa bravoure et son habileté sur le champ de bataille.

Le Gris est un écuyer normand dont l'intelligence et l'éloquence font de lui l'un des nobles les plus admirés de la cour. Lorsque Marguerite, la femme de Carrouges, est violemment agressée par Le Gris - une accusation que ce dernier récuse - elle refuse de garder le silence, n'hésitant pas à dénoncer son agresseur et à s'imposer dans un acte de bravoure et de défi qui met sa vie en danger. L'épreuve de combat qui s'ensuit - un éprouvant duel à mort - place la destinée de chacun d'eux entre les mains de Dieu.

Partager cet article
Repost0