Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 novembre 2005 6 19 /11 /novembre /2005 18:07

Il y a quelques jours, nous vous donnions la recette de la tarte aux pommes Coup de frais oblige, nous y avons eu droit pour le quatre heures !

Voici quelques photos pour expliquer les coups de main ...

A consommer tiède !

 Jean-Pierre et Danielle,  Gîte en Dordogne  www.beauvert.net

La préparation

  On mélange !

 Le fraisage !

Partager cet article
Repost0
18 novembre 2005 5 18 /11 /novembre /2005 10:11

l'été indien s'est fait scalpé par le frais de l'automne...

Je vous propose donc de passer un moment autour d'une blanquette de veau et d'un riz créole.

Vous n'êtes pas forcés de venir en Dordogne pour acheter le meilleur veau du monde. Vous trouverez quelque chose d'approchant par chez vous ( enfin peut être !!!)

pour 8 affamés il vous faut :

pour cuire la blanquette

2 kg de veau ( épaule)

150 g d'oignons

150 g de carottes

150 g de poireaux

une branche de céleri, 2 gousses d'ail et un bouquet garni

et bien sur, eau, sel poivre, clou de girofle....un peu de patience

pour la garniture

250 g de champignons de Paris ( évitez les quartiers chauds)

250 g de petits oignons ( grelots)

40 g de beurre

1/2 citron

pour la sauce

70 g de beurre

70 g de farine

1dl de crème fraiche

3 jaunes d'oeuf

RIZ CREOLE

400 g de riz

100 g de beurre

 

LA RECETTE

On peut blanchir la viande dans un premier bouillon, mais bon, ce n'est pas obligatoire ...

sinon on plonge la viande, l'assaisonnement et les légumes dans une grande gamelle avec de l'eau froide, on chauffe, on écume ( pas des jours !) on laisse cuire 60 minutes ou une heure.

on fait cuire les petits oignons dans une casserole avec un peu d'eau froide, de beurre et de sucre.

pensez à les éplucher avant ! .. et ne laisser pas colorer !!!

pareil pour les champignons coupés en morceaux ( les pros disent escaloper) en ajoutant le jus de citron pour leur conserver la blancheur.

dans une casserole  faire fondre le beurre et ajouter la farine pour faire un roux blanc ( donc on ne laisse pas cramer, on surveille !)

On y ajoute environ un litre et demi de bouillon ( le mieux est de le passer avant )

on REMUE !! en laissant mijoter 15 minutes ( ou 1/4 d'heure)

Au moment de servir, on met les jaunes d'oeufs et la crème dans un grand saladier, on brasse et on verse la sauce bouillante dessus !

on goutte ( avec les doigts ou une cuiller) on re ...sale s'il faut

 

On tient au chaud SANS FAIRE BOUILLIR, on verse la viande, les oignons, les champipi  !

 

Pour le riz vous regardez sur la paquet la meilleure façon de le faire cuire.

 

Servez avec beaucoup de sauce dans des assietttes chaudes.

 

BON AP !

 

Avec un beaujolais ou une côte roannaise bien frais ou mieux un chablis pas trop vieux

 

 Jean-Pierre et Danielle,  Gîte en Dordogne  www.beauvert.net

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
14 novembre 2005 1 14 /11 /novembre /2005 23:00

Ils sont venus prendre quelques jours de congé à Paques 2004.

 Il a plu un peu, beaucoup....

Ils se sont plus, un peu, beaucoup.......

Z'étaient même pas mariés ; OUF ! c'est fait !

Nous leur souhaitons du bonheur, un peu, beaucoup.....

Grosses bises à la rare princesse qui connait tous les cépages du Château Neuf du Pape...

 

 Jean-Pierre et Danielle,  Gîte en Dordogne  www.beauvert.net

PS : Nous pouvons accueillir les enfants, un peu.....

Partager cet article
Repost0
13 novembre 2005 7 13 /11 /novembre /2005 23:00

Dimanche pluvieux, Dimanche coin du feu !

Quelques pommes de terre dans la braise, une côte de boeuf, une bouteille de Jaubertie rouge...

et les heures passent plus vite qu'au bureau ( pour ceux qui se souviennent !)

Jean-Pierre et Danielle,  Gîte en Dordogne  www.beauvert.net

 

 

Partager cet article
Repost0
9 novembre 2005 3 09 /11 /novembre /2005 23:00

C'est l'histoire d'un mec qui a fait carrière dans la carriere !

Il a vu le bout du tunnel lorqu'il a touché le fond du trou !

Plus simplement, après des années d'extraction de blocs de pierres dans sa carriere, il a découvert une grotte de concrétions qu'il a baptisée Maxange ! (le site est bien fait !)

Après moulte travaux d'aménagement, parking, aire de jeux, réception, bar et boutique, il fait visiter la grotte, SA grotte !

Ca vaut la peine, l'aménagement est d'excellente qualité, le spectacle mis en scène par le temps vous éblouit !

Jean-Pierre et Danielle,  Gîte en Dordogne  www.beauvert.net

 

 

                                                                             

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
4 novembre 2005 5 04 /11 /novembre /2005 23:00

Non, il ne s'agit pas de la 5e de bethoven !!!

Voici, enfin la recette de la tarte aux pommes,

Je vous épargne la capture des pommes, de préférence  vivantes...

Essayez quand même d'en attraper 1,500 kg. Vous pouvez vous y prendre en plusieurs fois !

Rassemblez  250 grammes de farine, 125 grammes de beurre , 60 grammes de sucre, 1 jaune d'oeuf

une pincée de sel et 5 cl d'eau !

Les grands chefs font ça sur un marbre froid. mais nous on se débrouille très bien avec un grand plat plat ou peu creux. Ca évite d'en mettre partout...

Mettez la farine en fontaine ( contrepetrie belge!). Au milieu metttez y le beurre coupé en morceaux, le jaune d'oeuf, le sel, l'eau et le sucre. Mélangez d'abord ces ingrédients au creux de la farine sans y incorporer de farine. Suis je clair?? Ensuite incorporez  la farine en la rabattant depuis les bords. Faîtes une boule grossière ( non, ce n'est pas une boule qui dit des gros mots).

L'astuce consiste alors à fraiser la pâte.... J'explique, ce qui vous évitera de plonger dans le dico ( les mains pleines de farine)

Avec la paume de la main vous écrasez le bord de la boule en partant du haut et renouvelez le mouvement tous les cm environ. Regroupez la pate et recommencez éventuellemnt. Ce geste permet le mélange intime des ingrédients.

Laissez reposer dans le frigo.. Etalez la pâte, garnissez le moule, mettez y des pommes, beaucoup de pommes. Rangez les tranches ou quartiers. Saupoudrez de sucre et hop au four à 250 degrés pendant 15 minutes puis encore 20 minutes à 210 . A près, c'est vous qui voyez....

bon ap à tous et à toutes...

 

 

Partager cet article
Repost0
1 novembre 2005 2 01 /11 /novembre /2005 23:00

Bien sûr que le gîte est équipé d'un lave linge.........

Il faut marcher un peu....

Partager cet article
Repost0
28 octobre 2005 5 28 /10 /octobre /2005 22:00

Nous quittons le domaine de Sanxet sous un soleil d'été. Nous avons chaud, le soleil, le Monbazillac...

 Nous serpentons sur une route communale qui rejoint Bouniagues.

Sur la droite, domine le château de La Jaubertie. Le XVI e siècle encore... Les raisins arrivent . Le  fouloir est dehors. Les vendanges battent leur plein.

Les clients n'entrent pas dans le château mais dans une très belle dépendance. La famille RYMAN tient les lieux depuis de nombreuses années. Le domaine est très grand ( 52 hectares) Nous ne sommes pas reçus par le propriétaire mais  une employée charmante.

Nous dégustons un rare Chardonnay, frais ,gras, légèrement boisé ( 9,50 euros la btle). La charmante dame nous parle de la cuvée exceptionnelle de la Mirabelle en rouge et en blanc. Selection des meilleurs grains ( sauvignon et sémillon pour le blanc.)  Les vins sont superbes ; 15 euros quand même ! le prix d'un bon Meursault .... m'enfin....

La Jaubertie n'a pas encore de site web mais le tél 05 53 58 32 11 et le fax 05 53 57 46 22

 et un email : jaubertie@wanadoo.fr

Passez  y , l'accueil est parfait, les vins bien faits et le cadre sublime.....

Partager cet article
Repost0
27 octobre 2005 4 27 /10 /octobre /2005 22:00

Nous sommes le 27, il est 14.27 et il fait 27 degrés dehors, alors,    ?

Ben, nous décapotons la voiture et partons voir l'état des vendanges chez nos amis vignerons vers Monbazillac..

Tout d'abord au Château de Sanxet.

Notre visite est  imprévue. La vendange  pas terminée. Tout ne va pas pour le mieux. Ca sent la fermentation, le Monbazillac  nouveau commence à travailler. Faut il continuer la vendange ou attendre que le soleil apporte davantage de sucre au raisin...ou risquer de tout perdre si le temps se gâte ; tenir ou courrir ?

Malgré tout, Monsieur Bertrand de Passemar nous reçoit avec chaleur dans ce magnifique domaine qui surplomble les vignes. Dans la famille depuis le XVI e siècle...

 

 

 

 

 

 

 

 

  On tourne autour des cuves. On questionne...le 2005 ?...Il sera excellent, le sucre est là...

Puis nous parlons voitures anciennes. Monsieur de Passemar est collectionneur. Il nous ouvre les portes de son musée . Une vingtaine  d'autos sont  là, dans leur jus. La poussière de leur histoire est encore présente sur les sièges, souvent décousus. Des autos rares, très rares. F1 Lotus, incroyables barquettes dotées d'un moteur superpuissant. un tank citroën, Clément-Bayard, un coupé Salmson S4 vient de rentrer dans la collection.

Nous tournons autour des autos. Je laisse glisser une main sur une aile. Suis tenté de lever un capot.

On reparle des vins. le blanc sauvigon, le rouge, le rosé. Nous dégustons le dernier Monbazillac mis en bouteille. 2003, une année chaude... Le vin promet, les saveurs se dégagent doucement. Il reste en bouche longtemps, longtemps... Nous reparlons du 1999 dont il reste quelques bouteilles en cave. les épices, la vanille....

Poignées de mains chaleureuses. Le soleil nous éblouit à la sortie du chai, peut être les 20 degrés du 2003 aussi....

voir aussi d'autres photos dans l'abum ( colonne de gauchede la page d'accueil)

 

 

Partager cet article
Repost0
26 octobre 2005 3 26 /10 /octobre /2005 22:00

L'avantage du bois est qu'il chauffe plusieurs fois ! Tout d'abord quand on le fait et ensuite quand il passe dans la cheminée !

 

Partager cet article
Repost0