Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 mars 2008 7 23 /03 /mars /2008 07:31

Il est vrai que le cheval de Pâques est moins connu que le lapin ou la poule.

 Il suffit d'un jardin un peu plus grand....

Merci à Thierry B de m'avoir prété ces magnifiques photos ! ( on n'est pas forcé de couper tous les arbres pour chercher les oeufs...)

Joyeuses Pâques à toutes et à tous ......




 

Partager cet article
Repost0
21 mars 2008 5 21 /03 /mars /2008 12:45
Le printemps tente une percée. les artistes et leurs pinceaux sortent de l' hivernage...

L'association ATHENA de Sarlat qui défend la création contemporaine profite de l'occasion pour déboucher le pot de vernis et de quelques bouteilles...

Jean-Jacques Payet rassemblent quelques artistes à l'Atelier du Lavoir et à la Galerie du Centre Culturel de Sarlat
autour de petits et grands formats et vous invite au vernissage le 3 avril 2008 dès 18 heures.


Quelques renseignements au 05 53 31 09 49 ou 06 83 36 97 86 et  athena.sarlat@wanadoo.fr






Partager cet article
Repost0
17 mars 2008 1 17 /03 /mars /2008 09:18

Nous prenons les tickets, le train part, et  à l'heure. Si, Si nous sommes en France ......

La gare de la grotte de Rouffignac  est préhistorique et le train électrique ! Nous visitons près de 2 kilomètres de galerie, assis, dans le silence et le respect du temps.

Le guide nous explique, propose les hypothèses. Les griffes d'ours des cavernes sur les parois. Les bauges, sorte de grands nids de glaise où se vautraient les ours avant d'hiverner.

Quelques gravures. puis les dessins.. des mammouths, des chevaux, des bouquetins, des rhinocéros,des bisons. Justes tracés d'un trait noir d'oxyde de manganèse. Peu ou pas de de représentations humaines. Je cherche en vain une signature en bas de ces chef-d'oeuvres.

Il y a 13 000 ans, le talent était anomyme.

Le guide est parfait, explications précises, silences qui nous emportent  au fond de notre histoire.

Au bout d'un bout de la grotte, nous descendons du train pour contempler le plafond. Des dizaines de dessins, de toutes les tailles, parfois à l'échelle 1. Un trait toujours précis. Chagall et Michel Ange et Ripolin ont de qui tenir pour la peinture des plafonds !

Les signes tectiformes (se dit des signes de l'art parietal representat un toit à double pente) restent une énigme. Plusieurs grottes en sont pourvues. La préhistoire a aussi ses tags...

La grotte se visite d'avril à octobre. Ne ratez pas ce rendez-vous avec notre histoire !

Un pull est nécessaire pour cette heure de visite à 13 degrés...

 Jean-Pierre et Danielle,  Gîte en Dordogne,   www.beauvert.net

 

Partager cet article
Repost0
9 mars 2008 7 09 /03 /mars /2008 23:00

A la sortie des Eyzies, sur la route de Sarlat se succèdent les grottes... Les gendarmes aussi avec les grandes jumelles !

On choisit Bernifal. Arrivés sur un parking caillouteux., nous cherchons la réception, les horaires. Rien. Ecrit à la craie sur un reste d'ardoise " prochaine visite à 15 heures". Il est déjà 15h30... Une maison en restauration nous attire. on entre. Un vieux monsieur prend des mesures autour des fenêtres.On le questionne pour la grotte de Bernifal.

Oui, oui, j'arrive, vous n'êtes que deux ? alors on y va ! Je suis Monsieur Yvon Pémédent, le propriétaire de la grotte. Il s'équipe d'un sac à dos et nous partons. Nous traversons un ruisseau à  truites, serpentons dans les bois. parlons champignons, observons des traces d'animaux sur le terreau.Nous apprenons qu'il à 75 ans et que son père avait acheté la grotte en 1904. Nous arrivons devant une grosse porte en fer rouillé. Il ouvre, nous entrons.

La grotte n'est pas aménagée, pas de lumière, pas d'équipements. Monsieur Pémédent extirpe une torche et une thermos d'eau et de café ( son unique boisson !). Nous commençons la visite.

Epoustouflant...

 

Je vous laisse consulter le site  compte rendu d'une visite pour tous les détails.

Partager cet article
Repost0
7 mars 2008 5 07 /03 /mars /2008 23:00
Située à 1.5 km de Font de Gaumes , sur le versant gauche du petit vallon des combarelles, cette grotte abrite près de 800 gravures pariétales qui ne sont pas toutes lisibles à cause du calcite qui souvent les recouvre.
Sur les 300 mètres de galerie, on trouve un enchevêtrement de figures associant chevaux, bisons, lions, rhinocéros, etc., ainsi que 48 représentations humaines, dont un personnage assis aux membres disproportionnés. L'accès au public est donc très limité par groupes ne dépassant pas 6 personnes.
 
Partager cet article
Repost0
1 mars 2008 6 01 /03 /mars /2008 16:10

Aux Eyzies, Font de Gaume se mérite .... Il faut tout d'abord réserver la visite . Parfois plusieurs semaines à l'avance .

Seulement 180 visiteurs par jour en groupes de 12 maximum. On préserve le futur du passé !

Ensuite il faut grimper 400 m le long de la corniche pour accéder à l'entrée. Et là....

Le groupe de privilégiés est accueilli. Quelques instructions. On démarre. on rembobine le temps.

250 peintures polychromes, des bisons, des chevaux et puis des mamouths, des cerfs, des rennes. Il y en a partout.

Notre guide, amateur passionné, nous fait la lecture. éclaire quand et comme il faut. Au début on ne voit que des  rochers puis les courbes et les couleurs apparaissent.

Non, Monsieur, ces grottes n'étaient pas habitées. Oui, les gens s'éclairaient à la lampe à huile animale.

Non Monsieur, on ne sait pas pourquoi ils peignaient, non Monsieur on ne sait pas comment ils étaient organisés. On ne sait pas. .. On hypothèse....On imagine...

C'est grand, c'est grandiose, c'est immense. Des bisons grandeur nature. Le relief de la roche est utilisé pour mettre une cuisse, un ventre, un oeil en relief. Il y a du rouge, du noir. Le bison est là, puissant.

Notre guide nous laisse contempler, seuls, le dernier tableau au fond de la grotte...

Plus un bruit.

il y a 13 000 ans.....

 

Jean-Pierre et Danielle,  Gîte en Dordogne  www.beauvert.net

 

Partager cet article
Repost0
22 février 2008 5 22 /02 /février /2008 08:09

undefined

Jeudi 21 février, 18 heures, nos pass en poche nous assistons, en direct à un atelier de doublage et de post synchronisation !
Un vrai studio est installé ! nous nous prenons au jeu, les spectateurs participent ! Tout d'abord sur un film avec Messieurs Gabin et De Funes puis avec le film " les  visiteurs "...crises de rire et admirations pour les comédiens qui font ça en vrai !

undefined

Nous rejoignons ensuite ' la cantine du tournage" un grand buffet nous attend !

Le menu , pas du tout périgourdin, est alléchant ! les amateurs apprécieront !

undefined


Et puis projection du film en avant première !

Et là, rires, applaudissements,  tous les ch'tis de Dordogne sont dans la salle, traduisent, reprennent en choeur les phrases de leur enfance !

Bien sûr, il drache fort dans ch'nord mais pas à en braire !!!!

Comme le rappelait Périgus ( notre Confusius à nous !) , le nord reste le sud de nos amis belges !!!!!

Partager cet article
Repost0
20 février 2008 3 20 /02 /février /2008 10:26

La ville du Buisson de Cadouin ( 2000 habitants) sur les bords de la Dordogne organise depuis quelques années Les Rencontres Buissonnières ...

Non, ce n'est pas le carrefour  des écoliers qui se sont égarés sur le chemin d'une école ennuyeuse mais une rencontre cinématographique d'un très haut niveau !

Louis Delluc est né à Cadouin ( en 1890 !). Son épouse ( Eve Francis ) est une muse de Paul Claudel.. Il a créé les ciné-clubs, le journal du ciné-club et réalisé plusieurs films  ( dont la femme de nulle part en 1922).

C'est un  peu pour cela que la salle se nomme "Salle Louis Delluc " et  classée Art et Essai !!

Le festival ( 18 au 23 février 2008) a déjà reçu Lambert Wilson le 18 février 
qui présentait son nouveau CD ' loin"

et puis le jeudi 21 février Max and Co et  en avant première :

Bienvenue chez les chtisde Dany Boon ! ( coucou Fred et Isa !)

Une ribambelle d'acteurs seront présents !

Repas à la cantine du tournage pour 25 euros le jeudi 21 février

undefined

il vaut mieux réserver au 05 53 23 75 79 ....

Partager cet article
Repost0
6 février 2008 3 06 /02 /février /2008 16:41

Notre village a plusieurs rues.. si, si !!! il a donc été nécessaire, un jour, de les nommer pour ne pas s'y perdre !

Les noms choisis peuvent étonner, surprendre, interroger le passant. Il est vrai qu'on peut se demander ce qu'à bien pu faire John Talbot à St-Cyprien !

Voici quelques explications !

Bertrand de Got :

Archevêque de Bordeaux, Il fut prieur du couvent de Saint-Cyprien vers 1300. Il a règné comme pape sous le nom de Clément V. C'est lui qui a transporté la papauté en Avignon et abolit l'Ordre des Templiers !

John Talbot : 

Chef de l'armée anglaise à l'époque de jeanne d'Arc dans les années 1400. Son décès lors de de la bataille de Castillon marqua la fin de la guerre de cent ans !

Etienne de la Boétie : ( 1530-1563)

Après de brillantes études de droit, il écrit un discours sur la servitude volontaire ( à lire !). Il inspira des pages remarquables à son ami Michel de Montaigne !

Jacques Dunoyer : 

Encore un prieur du Couvent au début du XVIII ème siècle. Il a guidé la restauration du monastère et de l'église ruinés par le passage des troupes clavinistes !

Joseph Prunis :

Et encore un prieur !!!

Il connait la tourmente de la révolution. Député aux Etats Généraux , il est élu maire de Saint-Cyprien en 1791.

Il est nommé sous-préfet de Bergerac par Bonarparte !

Léon Gambetta :

Elu député de Paris en 1869, il participe à la proclamation de la III e me république. Après plusiuers postes de Ministre, , il préside la chambre en 1871 et devient président du conseil en 1881. Il a visité Saint-Cyprien au cours d'un voyage officiel ( une carte postale ancienne le rappelle !)

Eugène Le Roy :

Grand écrivain du Périgord, il est le  papa de Jacquou le Croquant !

Pierre Boisel :

Médecin né à Saint-Cyprien,. Atteint de cécité, il se consacre à la poésie occitane.


Voilà ! vous en saurez un peu plus en parcourant nos rues !!!

Partager cet article
Repost0
3 février 2008 7 03 /02 /février /2008 08:45
Il fait froid, normal, c'est l'hiver. Chaussures de marche, doudounes ;  on part. 

Nous suivons le petit chemin qui passe devant chez nous et grimpons sur le côteau voisin. Et là, surprise ! à moins de 1000 mètres de notre maison, une grande, une immense batisse se dresse sur le rocher. L'endroit est calme, très calme. Entouré de quelques belles demeurent qui regardent passer le temps....

De retour, nous demandons à nos voisins, aux habitants de Saint-Cyprien ( Dordogne !)  quelques informations sur notre découverte.

Certains,l'appellent  ' le couvent', ' l'abbaye'  ou bien encore " le monastère" .... le batiment aurait servi de séchoir à tabac. le toit aurait été refait.... un moulin , indispensable à la vie du couvent était proche ....

A L'AIDE !!!......  toute information est souhaitée et bien venue  !!!!

undefined

undefined

undefined
Partager cet article
Repost0