Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 février 2011 4 24 /02 /février /2011 13:43

amilcar01.JPG

 

Créée en 1999 par notre ami Noël Montégu, cette rencontre EXCLUSIVEMENT réservée aux berlines AMILCAR ( les caisses carrées) et aux autos de tourisme  des marques amies, se déroulera, cette année dans le bazadais ( sauternais)  les 15/16/17 avril 2011.

 

Le Domaine de Fompeyre***  accueillera autos et passagers pour le séjour dans son parc de 5 hectares sur les hauteurs des côteaux de Bazas.

 

Le programme concocté par Eugène De Deuwaerder du Cercle Pégase Amilcar Sud-Ouest, Patrice Leclerc Dorléac et Bernard Lanoëlle est bucolique à souhait !

Visite d'un château privé occupé par la même famille depuis le Xlle siecle, d'une distillerie artisanale, de Bazas, sa cathédrale, des petites routes dans les forêts, agapes chez un vigneron sauternais....

 

Pour les inscriptions, contacter Eugène : eug.amilcar@orange.fr  tél 05 53 89 61 83

AMILCAR

 

 

Niveau... Contact... Moteur... Santé !

 

Partager cet article
Repost0
19 février 2011 6 19 /02 /février /2011 10:35

Février en Périgord, c'est le mois où le printemps essaie de bousculer l'hiver ; coups de pieds dans les nuages, le soleil tombe à verse, premières jonquilles, premiers bourgeons...

 

Notre voisine, Jeannette, est venue nous porter quelques oeufs. Elle a pris avec elle,  la boîte en métal blanc qui, autrefois, contenait des biscuits secs. C'est la boîte aux souvenirs, la boîte des photos.

 

Nous y découvrons nos voisins dans leur jeunesse, le retour de la guerre, la première motocyclette puis la première automobile, les rires et sourires de parents et d'amis qui, pour certains, ne sont plus.

 

Et  ces deux magnifiques scènes de battage !

 

Falcou0003.jpg

 

Falcou0004.jpg

 

 

Partager cet article
Repost0
11 février 2011 5 11 /02 /février /2011 16:49

Au hasard d'une brocante, j'ai trouvé une vingtaine de revues de l'AUTOMOBILE CLUB de DORDOGNE depuis 1904...

 

acp03.jpg

 

 Avec l'essor de l'automobile, les clubs automobiles régionaux ont petit à petit succédé aux clubs cyclistes .

 Celui du Périgord s'est d'abord nommé Automobile Club de Dordogne. Monsieur le Comte de Fayolle en a été longtemps le président.

La noblesse locale est en bonne place dans la liste des membres : Messieurs le Comte d'Argis, le Comte de Boysseulh,, le Baron de Nervaux...

acp02Les revues trimestrielles relatent les sorties touristiques des membres du club ; voyages en Italie, en Suisse, dans les pyrennées.... avec de nombreuses photos et anecdotes !

Cette photo a été prise lors du voyage ebn Haute Savoie ; difficile croisée avec un autocar. Remarquez le bel autocar décapoté ....

 

Les comptes-rendus étaient précis et remplis d'humour " à 8h48, arriva la crise de découragement. Guy lâcha la clef anglaise et le chasse-pointe avec un grand geste de désespoir, s'arracha les cheveux, insulta les étoiles...."

 

 Les revues indiquaient également des itinéraires pour éviter les villes qui demandaient un péage aux automobilistes.

acp041.jpg

Tiens,tiens .... !

 

C'était la grande époque des concours d'élégance ! Place aux Darracq, Barré, Cottereau, De Dion, Dussaux, Serpollet, Mors...

On y notait la régularité, la consommation, le confort, l'outillage, la mise en marche et le freinage !

 

La publicité permettait de financer le club et sa revue ! Si on y retrouve des marques connues comme MICHELIN, et également de nombreuses marques disparues, des adresses de carrossiers périgourdins(G Dufour, Bergeon) des produits miracles voire farfelus ...

 

Un jour le nom du club est devenu

 l'AUTOMOBILE CLUB DU PERIGORD !

 

 

  acp01.jpg

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
5 février 2011 6 05 /02 /février /2011 12:51

Il suffit souvent de prononcer de nom de Sarlat pour que les yeux de nos interlocuteurs brillent,  que leurs papilles s'excitent et leurs meilleurs et parfois lointains souvenirs  reviennent à leur esprit.

 

La Gastronomie partage souvent l'Histoire. Si nos vacanciers gourmets ( et gourmands !)  mélangent parfois les baronnies, Beynac et Castelnaud, le Moustier et le Gravetien .... les souvenirs gastronomiques sont bien là, les anecdotes de table aussi !

 

Alors, depuis quelques années, la ville à renoué avec Pantragruel en proposant deux journées exceptionnelles autour de l'oie " FEST'OIE" et un menu de 15 plats servi le dimanche !....

 

Les animations commencent le samedi au marché, se poursuivent le tantôt avec  les représentants des fermes d'élevage, de conserveries. Ils proposeront des stages de cuisine ( de bon aloi!)  . La journée se terminera avec une bandas sous chapiteau.

 

 

sarlat.jpg

Repas traditionnel dimanche 20 février
à 12h30 au centre culturel
Pour renouer avec la tradition inscrite dans la culture d'une gastronomie de terroir et dans la convivialité, la ville de Sarlat et l'office de de tourisme vont pour la troisième année, confier à des
restaurateurs du sarladais l'élaboration d'un menu “tout à l'oie”.
Gourmands, gourmets et nostalgiques y trouveront leur compte en dégustant une quinzaine de plats, dont le fameux foie gras...
servi à volonté pour ce repas inoubliable (tarif unique à 40 euros)

Menu
Soupe Campagnarde et son Chabrol
Grillons d'oies
Foie Gras mi-cuit (à volonté)
Salade Périgourdine
Carpaccio d'Oie
Escalope de Foie gras poêlé au verjus
Granité
Confit d'Oie aux haricots couennes
Parmentier d'oie aux cèpes
Ragoût Paysan
Steak d'oie aux échalotes et sa mignonette de poivre
Pommes de terre Sarladaises
Cabécou du Périgord et sa salade verte
Milla/ Crème Anglaise
Gâteaux aux noix / Glace Vanille
Cambes d'Ouilles
Café
Vins
Château Roque Peyre Douceur Haut-Montravel 2009
Château Seignoret les Tours Bergerac rouge 2006

Alors, si la fourchette vous en dit ......Bon appétit !

Partager cet article
Repost0
16 janvier 2011 7 16 /01 /janvier /2011 08:56

A la suite de la publication de notre article sur le pont métallique du Garrit qui enjambe la Dordogne à Saint-Cyprien, notre ami photographe Alti nous a fait parvenir ces deux magnifiques photos retrouvées dans les archives du département !

 

 

 

 

  1garrit

 

 

 

Saint Cyprien 1880 "le caisson Batardeau" utilisé lors de la construction des piles du pont du Garrit.
in "album des principaux ouvrages des chemins de fer de Siorac à Sarlat et de Riberac à Perigeux".
Photographe anonyme. Collection La Thèque.

2garrit.JPG

 

Saint Cyprien 1895
Sous le pont du Garrit (détail)
par Eugene DORSENE
collection La Theque

et puis une photo récente d'Alti (merci de le consulter ICI  pour les droits d'usage de cette photo) !!!!

 

pontstcyp01.jpg

Partager cet article
Repost0
9 janvier 2011 7 09 /01 /janvier /2011 09:51

Nos amis nous en parlaient, nous le recommandaient....

 

gastronomie-8807.JPG

 

Le Clos Saint-Front est à l'abri des ruelles proches de la cathédrale Saint-Front, rue de la vertu ( et non pas de la petite vertu ...).

 

Nous traversons le jardin ( ouvert en saison !) et entrons dans la bâtisse du XVl e siècle, un peu comme chez des gens ; tout juste si on ne frappe pas à la petite porte avant d'entrer ...

 

gastronomie-8803.JPGAccueil chaleureux, nous nous installons dans la salle de quelques tables. Il y a en une autre à l'étage. Les tables sont dressées avec goût gastronomie-8800.JPG; nappe et serviettes en tissu. Déco sur les tables.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La carte comprend 5 entrées, 5 plats principaux et 5 desserts.

 

Le menu " libre choix" est à 29 euros pour 2 plats ( entrée et plat, ou plat et dessert) et à 38 euros pour 3 plats.

 

L'option " Ardoise du marché" , plus simple est à 26 euros pour 3 plats et 17 euros pour 2 plats.

 

Le chef, Patrick Feuga, nous propose une variation sur le thème du caviar d'Aquitaine mais nous optons pour l'ardoise...( qui vient d'habitude en fin de repas ...)

 

L'entrée s'inspire du Borch russe à base de betterave rouge et de harengs marinés, le plat est joli et bon !

 

gastronomie-8805.JPG

 Nous restons dans le poisson pour la suite avec des filets de dorade cuits comme il faut ( ni trop ni trop peu !), choux rouge braisé et semoule parfumée au ras el hanut ...

 

Le dessert est simplement sublime, à base de mascarpone et de lait d'amandes ....

 

La carte des vins est variée, les prix raisonnables ! Certains vins sont proposés au verre !

 Nous aurions aimé une demi bouteille de MIRABELLE blanc de la Jaubertie. La carte ne l'affichait pas , alors, le chef nous a tout simplement ouvert une bouteille de 75 cl et décanté la moitié dans une carafe ! chapeau !

 

Il est des moments de bonheur que nous aimons partager ....

 

Le Clos Saint-Front 5/7 rue de la vertu Périgueux  tél 05 53 46 78 58   mail :  contact@leclossaintfront.com

   

 

 

Partager cet article
Repost0
4 janvier 2011 2 04 /01 /janvier /2011 10:48

Chers amis !

 

J''ai proposé une photo pour le concours de photos du guide HACHETTE des VINS !

 

J'ai besoin de vos votes pour avancer un peu dans le classement !

 

Ma photo est le  Château SANXET à MONBAZILLAC dans la catégorie  " SUD-OUEST"

 

Vous pouvez revoter plusieur jours de suite !!

 

 

POUR VOTER CLIQUER      ICI

 

Je vous en remercie tous et toutes et vous propose d'aller  déguster le cru 2005   qui est simplement fabuleux

au chateau SANXET !

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
30 décembre 2010 4 30 /12 /décembre /2010 13:12

Biron, c'est un château ! un grand château. Biron, c'est une histoire compliquée, mouvementée. Biron c'est aussi une des quatre baronnies du  Périgord.... ce qui n'explique pas que ce fut un Marquis qui le possédât en dernier !

 

tourisme02_6086.jpg

 

Du haut de son puy, même un mineur qui sort du sien peut voir loin à la ronde ; ce qui a probablement inspiré SIMCA de 1951 à 1963 !

 

Son histoire commence au Xlle siècle avec la famille Gontaut-Biron. Elle se complique rapidement puisque les Albigeois, les Anglais puis le Conseil Général se le sont approprié ! Il y a également Simon de Monfort. Non, pas celui du Château de Monfort sur les rives de la Dordogne... quoique... Simon est venu libérer le château de Monfort qui s'appelait déjà Monfort avant. Alors on se demande bien pourquoi ! l'histoire se répète puisque Giscard a racheté le château d'Estaing ... mais là je m'éloigne et c'est déjà bien embrouillé!

 

Chaque siècle a apporté sa pierre à l'édifice, et ça, Monsieur Hugo, ce n'est pas une légende !

 

D'après le permis de construire de l'époque ( toutefois resté introuvable) la construction a commencé par une forteresse médiévale au Xll e siècle.

 

Deux enceintes ( des murs, pas des femmes !) , des bâtiments d'habitation , la basse-cour ( les logements sociaux de l'époque) puis au XVl e siècle une immense chapelle à deux étages ( sans ascenseur, ce qui révolta ceux qui voulaient s'élever sans effort).

 

et toujours la famille Gontaut-Biron...

 

rue-biron.jpgà la fin du XIX e siècle, l'ultime marquis qui était très joueur, a laissé quelques sous au casino de Deauville. La rue qui y mène, porte depuis, son nom en remerciements !

 

  

Le marquis sinstalla à Genève et délaissa Biron et ses terres ...il vendit en 1938 ....

 

 

 

 

 

 

 

ART02 7926

 

 

 

 

 

En 1978 le conseil général l'acquit et commença sa restauration.Chaque année, il y propose une exposition d'art contemporain... l'année dernière les peintres Destarac, Hantaï et Messager, cette année le sculpteur Klinge ....

 

 

March_Biron-1-.jpgLe Marquis était un collectionneur d'art et d'antiquités.

On lui devrait la création  du célèbre marché Biron en 1925, au coeur du marché aux puces de Saint-Ouen, entre l'avenue Michelet et la rue des Rosiers.

Ceux qui me connaissent comprendront donc  le lien qui peut m'attacher à ce château ....

Partager cet article
Repost0
23 décembre 2010 4 23 /12 /décembre /2010 14:15

Rossini, c'est pour lui que le calendrier  de 1792 a affiché un 29 février ! sinon, il n'aurait pas pu naitre.

 

Pesaro-Gioacchino_Rossini-1-.jpg

 

Et alors point de Guillaume Tell et sa célèbre ouverture qui part en trompettes !

 

 

 

  Trompettes, nous y voilà .... J'ai d'abord connu Rossini pour son célèbre tournedos ; vous savez celui qui cuit avec une tranche de foie gras dessus pour lui donner parfum et onctuosité ...Tournedos_Rossini_DC_t.800-1-.jpg

 

Passer de trompettes ( de la mort ) aux truffes, nous restons dans le champignon...

 

Et oui,  Rossini, ce célèbre compositeur italien renommé pour ses compositions musicales était célèbre pour ses goûts culinaires ! Il a initié de nombreuses recettes dont la célèbre sauce ROSSINI à base de foie gras et de truffes .... 

 

Celui qui avait baptisé la truffe " Mozart des champignons" avait décidé  de dédier la partition de son plus célèbre opéra bouffe " Le Barbier de Séville" à la ville de Périgueux !

Son plat préféré était une dinde truffée à la Périgord ( 1 dinde 2 kilogrammes de truffes) , plat très en vogue à l'époque.

 

D'après la légende, Rossini n'aurait versé des larmes que trois fois dans sa vie :la première après le fiasco de son premier opéra, la deuxième, lorsqu'il il entendit Paganini au violon et la troisième, quand un panier de pique-nique contenant la fameuse dinde farciede truffes du Périgord avait été ,malheureusement, propulsée par-dessus bord lors d'une promenade à bâteau ...

 

 

( d'après un article de Guy Penaud dans le Journal du Périgord)

Partager cet article
Repost0
18 décembre 2010 6 18 /12 /décembre /2010 09:46

La nouvelle association " MIEUX VIVRE à SAINT-CYPRIEN" animée par les commerçants du bourg organise un sapin de Noël original !

 

tourisme02-8735.JPGL'association, aidée par les employés municipaux, a planté et décoré  un immense sapin face à l'office de tourisme, place Gambetta !  

L'originalité, vous allez me dire !! et bien elle réside dans la générosité !

 

Tout d'abord celle des enfants qui sont invités à déposer, du mardi 21 au vendredi 24 décembre, au pied du sapin des jouets ( d'occasion ou neufs). Ces jouets seront ensuite offerts à plusieurs associations caritatives. tourisme02-8736.JPG

 

Générosité encore que celle des commerçants et producteurs locaux qui offrent une immense collation aux enfants le vendredi 24 décembre ( de 9 heures à 16 heures) , au pied du sapin.

 

Je peux déjà citer, Monsieur Villerfert ,producteur laitier à Péchalifour, qui offre le lait, notre fabrique locale de yaourts PECHALOU, les pâtissiers boulangers LUCCO et VIDAL....

 

Pour davantage d'informations vous pouvez contacter VIRGILE (BISTROT  LE CHAI )  le Président de l'association ( Tél 05 53 59 37 43 ou 06 62 37 95 51 ) ou Bertrand Ardouin ( Poissonnerie et Restaurant le CRO MARIN ) au 05 53 29 43 62.

 

 

Merci à tous .....

 

 

 

Partager cet article
Repost0