Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 avril 2013 7 28 /04 /avril /2013 12:31

Auprès de son arbre, elle vivait heureuse...

Tellement qu'elle en planté un deuxième, puis un autre et encore un autre ! le verger de La Bigotie était né autour de magnifiques chambres d'hôtes !

Les ans ont passé. Un blog retrace l'aventure et maintenant un livre ! :

Attention : cet article est écrit avec la nouvelle version de notre blog : tout n'est pas tout à fait au point ; la disposition des photos, des liens, du texte ....je ne maitrise pas tout ! merci pour votre indulgence !

Conversations sur l'herbe avec Véronique Mure
Conversations sur l'herbe avec Véronique Mure

Voici ce qu'en dit Véronique !

Lorsqu’au printemps 2009 j’écrivais le premier article de mon blog sur les jardins de la Bigotie, je n’avais aucune idée de ce vers quoi allait me conduire cette aventure. Pourtant, très vite, ce qui devait être l’actualité du jardin a pris des allures botaniques. L’histoire des plantes du jardin, leur origine, leurs caractéristiques botaniques, ou leurs divers usages ont pris le pas sur les travaux de jardinage.

Au fil des mois ce sont ainsi accumulés des histoires botaniques appliquées aux plantes du jardin. Mais pas que…

Et après trois années d’écriture sur support virtuel et plus de 200 articles rédigés, c’est faite jour l’envie d’éditer ces histoires. Réflexe d’une génération encore attachée au papier ?

Les éditions Atelier Baie de Bruno Doan ont transformé cette envie en réalité, et Stéphanie Nicolas l'a joliment illustré.

Ni almanach de jardinage, ni traité de botanique, il s’agit donc ici d’un produit hybride, dans la plus pure tradition des productions jardinières.

Mon nouveau livre "Conversations sur l'herbe - Chroniques de botaniques au jardin", préfacé par Gilles Clément est édité à l'Atelier Baie du nîmois Bruno Doan.( 19 euros)

Gilles Clément dans sa préface en a subtilement saisi tout le sens. Il en conclu que cet ouvrage "nous amène à regarder notre alentour, non comme un environ à distance duquel nous serions tenus mais comme un ensemble aimable, riche et sensuel, dont notre vie matérielle et immatérielle dépend. Un ensemble composé d’êtres multiples, d’apparence mystérieuse ou banale sur lesquels – pour des raisons amicales ou de simple survie (puisque nous en dépendons) – nous avons tout intérêt à mettre un nom."

Partager cet article

Repost 0
Published by beauvert
commenter cet article

commentaires