Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 octobre 2009 2 20 /10 /octobre /2009 09:16
Nous nous sommes rencontrés sur le net, entre deux commentaires, sur un sujet pas trop net.. Il a le commentaire à fleur de post, Alti !!!

Ces chambres à lui ne sont pas d'hôtes comme les nôtres mais photographiques. Il clique-claque tout le temps, il met le noir en couleur. Le Périgord et lui se sont adoptés !  il blogue aussi par  
!

Il prend son pied,  un GITZO en métal de 13 kilogrammes ! Il photo tôt, comme s'il voulait le jour nouveau rien que pour lui !

Néophite en photo , j' 'ai eu besoin de quelques explications ; de ses lumières à lui, l'héritier de Louis Lumière ! ... alors  m'a emmené voir sa chambre !!! j'ai reculé de  cent ans !!! c'est loin du format " carte de crédit " !!!!

Impressionnant !! c'est immense, ça tourne dans tous les sens ! ça vise dans les coins ! il y a des boulons, des écrous, des vis partout ! un vrai gratin d'écrous / vis ! 



J'imagine Alti; la tête sous la couverture; la main sur la poire, ..... !


La chambre photographique, aussi appelée chambre technique de grand format, est l'héritière des premiers appareils photographiques  qui utilisaient des négatifs sur plaques de verre. Les tirages se faisaient alors par contact, et pour avoir une grande photo, il fallait avoir un grand négatif.

Par grand format, on entend les films qui ont des dimensions de 9 x 12 cm à 20 x 25 cm, plus rarement des formats supérieurs, pour des applications particulières,

Ce type d'appareil ne permet donc qu'une prise de vue unique, c'est-à-dire qu'il faut insérer un nouveau châssis porte film pour chaque prise de vue (il est néanmoins possible d'utiliser des films en rouleaux de moyen format en utilisant un châssis spécial dédié à cet usage).. Ce type de matériel, lourd et encombrant, induit une méthode et une esthétique différentes de celles résultant de l'usage des appareils de petit et moyen formats (du 24 x 36 au 6 x 9).

De nos jours la chambre photographique est encore très utilisée pour les photos d'architectures et il n'est pas rares de la croiser lors de prise de vue de mode. (Playboy, Vanity Fair, Vogue, ...)



Avec lui, le quotidien devient art...Bien sûr je ne suis pas objectif, même pas 4 * 5 inches....!

Tamnies , à l'aube de l'automne . photo d' Alti photographe professionnel

 

Partager cet article

Repost 0
Published by beauvert - dans artistes
commenter cet article

commentaires

Alti 21/10/2009 09:22


bonjour,
Tout d'abord, ravi de savoir que ça plait, ça fait toujours plaisir d'entendre ou lire ça.
Ensuite, sur le matos et la technique...
Entendons nous bien, je n'oppose pas l'argentique et le numérique.
aprés tout, ce sont deux capteurs différents mais ils servent au final au meme genre de truc. Que le capteur sensible soit du film ou un capteur numérique, ne fait pas tant que ça de différence, ce
qui compte c'est ça taille. Plus le capteur est "gros", plus on a de réso (pour aller vite) et de détails qui permettent des agrandissements géants.
Par exemple sur une chambre telle qu'une SINAR, on peut y mettre au choix du film ou un dos numérique.
Là ou j'ai plus envie de mordre c'est quand j'entend parler du dernier ca-non ou ni-kon, on vous présente ça comme  une panacée alors que c'est juste une solution de facilité.
Ce que j'oppose c'est les formats et non les supports. Pour moi, le 24x36 argentique ou le pseudo full-frame à la mode-qui-fait-lave-vaisselle-aussi, c'est
archaique. Je ne travaille plus quasiment qu'en moyen et grand format.

Enfin, sur cette histoire de flacon et d'ivresse, je répondrais juste que certes, le "sujet" de l'ivresse est important mais une chose est sure : boire un mouton-cadet dans une boite en fer, c'est
dégeu.

Bonne journée. Il pleut des cordes à Sarlat.


Boguy 21/10/2009 07:58


Bravo pour cet article plein de poésie mais aussi de technique, comme quoi la technologie peut faire rêver aussi ! La photographie c'est un regard personnel sur le monde qui nous entoure;
professionnels ou amateurs nous sommes à la recherche du beau et si on touche l'art c'est encore mieux.
Concernant le matériel, bravo Alti pour la promotion de cette technique et pour les clichés uniques qui en sortent; c'est vrai que nous sommes loin des appareils numériques qui tirent en rafale!
Prendre son pied avec les pieds, bien,mais je dirai peu importe le flacon pourvu qu'il y ai l'ivresse...
Bravo pour cette photo du lac de Tamniès c'est vraiment de l'art!


Alti 20/10/2009 13:00


Hello,
Ben voilà qui est trés touchant ! Merci. effectivement, le web a du bon pour les rencontres.
Effectivement, j'ai un SIRET de photographe-auteur.
Effectivement, je prends mes pieds chaque jour. Les 2 plus ma béquille qui est prete pour porter 13kg de Sinar.
Par contre j'insiste sur un point : l'utilisation d'une chambre n'a rien à voir avec faire des bonds dans le temps. Leurs possibilités que ce soit en argentique ou en numerique les classent
directement dans la modernité.
la résolution obtenue est souvent superieure aux reflex numeriques de ces dernieres années par exemple. La capacité de mouvement de ces objets en font des outils spécialisés.
" Avec lui, le quotidien devient art".
Peut-etre parce que je suis persuadé que l'art ne réside pas dans la technique de reproduction, mais bien dans l'objet que l'on photographie. La photo est pour moi un art dans la mesure où elle se
doit de "montrer ce qui est beau". la photographie n'est créative que lorsqu'elle tend à temoigner du "beau"; Le beau étant dans une espece de contemplation de ce quotidien. Les trucs que l'on voit
chaque jour sans jamais s'arreter. Pour faire court.

Par exemple, cette photo de Tamnies sur ce post, on connait peu Tamnies comme ça; on connait cet étang plutot comme ça; comme quoi, suffit souvent de s'arreter un peu et moi je m'arrete beaucoup.

Merci encore Jean-Pierre et Danièle;
Alti