Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 septembre 2009 2 01 /09 /septembre /2009 12:19
Le propriétaire cuisinier, Mark Walker,  est britannique ... mais Jean-Pierre, nous te connaissons... tu nous as longtemps expliqué que Cuisine et Hamlet...



Bon, d'accord...Pennons par le début ... j'explique !

Nous sommes avec un couple d'amis et cherchons un restaurant cette soirée d'août, chaude et lumineuse à souhaits.

Nous nous aventurons à la
Belle Etoile de La Roque Gageac. COMPLET. Depuis que le journal de 13 heures de TF1 en a fait la promotion  tout le monde s'y précipite ; la table y est excellente !

A plusieurs reprises, La Plume d'Oie ( tél 05 53 29 57 05) , juste à côté, nous avait été recommandée. Nous nous y risquons.

Le restaurant est contre la falaise, face à la Dordogne. Il fait également petit hôtel de quatre chambres "cosy "comme on dit dans Hamlet !

Mark, le propriétaire cuisinier qui se trouve à l'entrée nous accueille, il y a une table pour nous. La salle est petite. Peut-être une dizaine de tables. Des fleurs fraîches sur chacune d'elles. Des aquarelles de
Guy Weir au mur.



 Le serveur débute tout juste dans l'établissement. Il nous présente la carte, les menus.  Il ne connait pas suffisament sa carte, s'embrouille un peu dans les explications ! nous faisons appel au chef !

Le chef quitte la cuisine. Nous rejoint. Nous parle de l'origne des produits, des poissons, des viandes. Son français est parfait. Il est là depuis 16 ans ( je crois).
D'un coup, nous ne sommes plus clients mais des amis auxquels il explique comment il a trouvé la pièce de boeuf limousin, où il est allé chercher les Saint Jacques ( rares en France à cette saison).

Nous partageons son enthousiasme et retournons à la découverte des menus.

 Un, assez simple à 28 euros ; Lasagne à la duxelle de cèpes en entrée, coquelet ou poisson, fromage ou dessert

Deux autres à 38 euros . Un éventail plus large :

En entrée ,  Foie gras ( nous sommes en Périgord !) St Jacques poellées, filet de rascasse, raviole de grosses langoustines, cassolette d'escargot à la purée de persil...

En plat, Rouelle de cuisse de pintade rôties et farcies, suprême de canette au jus sirupeux, filet de boeuf limousin au vinaigre de Modème.

Un plateau de fromages exceptionnel où chaque fromage a ses couverts de service !!!!!!

et des desserts ....Dentelles à l'orange, sablé et ganache de chocolat, plein d'autres encore ...

Je n'ai pas tout retranscrit.... je vous laisse le plaisir de la découverte !

La carte des vins est belle mais nous y avons trouvé peu de vins de la région.

A la fin du repas, Mark vient causer un peu. Nous explique, Nous raconte ....

Mais Jean-Pierre tu nous a dis que les britanniques et la cuisine .... Ben c'est que ... ben ... j'ai eu faux. Mark a fait l'école hôtelière de Lausanne, à fréquenté quelques belles tables de la Haute Loire

 Magnifique repas avec ce petit quelque chose en plus dans l'accueil, la chaleur, la sensibilité de Mark Walker... vous savez le propriétaire cuisinier britannique... il a peut-être un ancêtre aquitain .....

La plume d'oie     tél :   05 53 29 57 05    mail  :   laplumedoie@wanadoo.fr
 






Partager cet article

Repost 0
Published by beauvert - dans gastronomie
commenter cet article

commentaires

Boguy 05/09/2009 10:23

Il existe beaucoup de très bons restaurants dans notre Périgord, encore faut-il les connaître; merci pour cette description digne des plus grands guides, on savoure !

Vincent Dubois 02/09/2009 11:13

Maîtrise-t-il aussi l'Hammlet aux truffes ???

Alti 01/09/2009 19:48

En ce qui nius concerne, dans la famille, on prefere taper les valeurs sures. Comme par exemple : le grand bleu à Sarlat. En fait, on aime bien là ou cest bien. En arrivant ici, on a fait la tournée des popotes. Chefs, cuistots, machins-tructs,...Aujourd'hui, on prefere aller là ou c'est bon et sans se mettre à "tirer" sur le resto.On aurait pas fini.... Alors on a 2-3 adresses et on y fidele. On change quand on a creusé la carte. L'aventure ?  Si on connait le patron. c'est tout. Alti

William 01/09/2009 16:14

... les Britaniques et la cuisine ... sic. C'est ce que je m'esquinte à répéter à ceux à ceux que j'ennuie en racontant mon parcours. J'ai rarement mangé aussi bien qu'en Angleterre ou bien en Afrique du Sud (où les chefs sont pour la plupart anglais). Par contre, j'ai été passablement déçu par le manque de goût dans les plats servis dans les brasseries ou restaurant périgourdins. Il est vrai que je dépense rarement une trentaine d'euros pour un menu, et que je vais dans des endroits plus humble où la douzaine, voire la quinzaine d'euro le menu est la norme, mais quand même... à mon avis les chefs français pourraient réintroduire le beurre dans la cuisson et ré-apprendre à mieux harmoniser les arômes... il y a longtemps que je me suis léché les babines ! W