Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 août 2008 6 02 /08 /août /2008 12:51
Elle creuse la terre, creuse le temps. C'est un peu son passe temps....

Elle interroge notre passé au tamis. Elle enquête, tel Sherlok Holmes. Elle tamise.... ( Sherlok, Tamise !....)

Elle lève la tête. Son sourire est un bonjour. Elle est étudiante et pour quelques jours à Castel Merle près de Sergeac en Dordogne. Elle interroge les cendres de feu nos ancêtres...



Nous traversons la route vers un cabanon en bois. ça fait un peu ambiance scout, buvette et caisse pour la visite.

Personne. Quelques minutes après, une autre jeune femme sort de la falaise, telle une passe muraille...

" j'ai commencé la visite, revenez dans un quart d'heure. Longez la falaise qui rejoint St Léon sur  Vézère. Il y a un fort troglodityque, c'est le fort des Anglais". Le quart d'heure gascon pouvant durer jusqu'à 25 minutes, nous suivons sa recommandation....



Contre la falaise, une porte en bois, très, très ancienne. nous l'ouvrons. des marches taillées dans la pierre. Nous montons. et là .... un vaste espace abrité par la falaise. Nous sommes éblouis et émus. Instants de silence. Du haut de la falaise, nous contemplons 15 000 ans... l'espace ; le temps ; vaste programme .....

Nous redescendons. Rejoignons la cabane de scout. Isabelle ( c'est son prénom !) nous accueille, Elle nous rapelle les différentes époques préhistoriques. Puis nous entrons dans l'abri.

Le vallon de Castel Merle abrite 11 gisements archéologiques, mais seuls 4 abris sont encore visibles : abri reverdit, abri Labattut, abri Castanet et abri Blanchard. Ils sont situés sur la rive gauche du petit ruisseau des Roches.



Isabelle referme la porte pour ne pas laisser entrer la chaleur. Nous nous asseyons sur un banc de bois, face à la muraille.

Nos yeux négocient avec l'obscurité, nous dévoilent des gravures, des sculptures. Isabelle nous explique.

On interroge. Isabelle raconte, la passion déborde.On revient au bison sculpté. Le pauvre a la calcite aigüe.  Il a la maladie.  Il va finir aux champignons noirs tel un porc laqué chinois. INELUCTABLE....

Isabelle raconte encore., explique, hypothèse  On ne voudrait plus sortir de l'abri... Ces ultimes vestiges vont disparaitre ou être fermés au public. Allez vite, très vite les visiter.... Allez voir Bernifal, Font de Gaumes, Combarelles,...ou Cougnac dans le lot.

Dehors nous nous initions au tir au propulseur. Isabelle nous explique l'origine du petit crochet, du lien, de la colle . Tout est passion . Nous tentons un tir ...La cible est un peu petite. Nous la manqons... L'auroch vivra encore un peu...


Allez visiter ces pages de notre histoire. Elles vont disparaitre ou être fermées au public très bientôt.




Merci Isabelle pour notre plus beau rendez-vous avec la préhistoire...

RENSEIGNEMENTS PRATIQUES

Du 1er juillet du 31 août : ouvert tous les jours de 10h à 19h
De Pâques au 30 juin et du 1er au 30 septembre : ouvert de 10h à 19h sauf le samedi et dimanche matin

Tél. 05 53 50 79 70



Partager cet article

Repost 0

commentaires

DUBOIS VINCENT 03/08/2008 12:51

Bonjour JP,Très bel hommage suite à cette visite émouvante et très privée sur un site peu fréquenté qui alimente pourtant de ses découvertes les  musées les  plus  prestigieux de la région et d'ailleurs. Un remarquable souvenir de cet  après-midi  passée ensemble à partager l'immense passion d'Isabelle, tellement généreuse en explications. Nous espérons  pouvoir encore profiter du peu de temps qu'il  nous reste  à visiter ces témoignages encore acessibles des  origines de  notre Humanité ( pas le journal !!!).Si  tu  revois sa collègue, remets-le bonjour  à  son  petit tamis !!!

josie 03/08/2008 09:42

Merci Jean-Pierre de nous présenter cette jeune femme, qui se passionne par tous ces vestiges du passé, et c'est vrai qu'il faut préserver à tout prix tout ceci ! Peut-être irais-je lui faire une visite ! Bisous à tous les deux et bon dimanche !

boguy 02/08/2008 23:26

Les vrais passionnés ont l'art de communiquer leur savoir et leur émerveillement. Emotions: j'ai usé mes fonds de culotte, adolescent avec Serge Castanet, hélas disparu, c'étaient avec son père de purs passionnés, plongés dans cet univers dès leur petite enfance. Ces lieux sont uniques et doivent être respectés et protégés de tous les dangers.